Center Parcs dans la foret de Chambaran, Roybon, France

La fôret de Chambaran est devenue le troisième lieu en France occupé par des zadistes. Ensemble avec des associations locales, ils s'opposent au projet Center Parcs, un complexe touristique énergivore et qui construit une nature artificielle.


Description
ENGLISH SUMMARY of the case (description en francais ci-dessous) Environmental French associations denounce the inconsistency of Pierre & Vacances (P&V) project with the 2006 French water law. The recreational Center Parcs would make disappear the wetland of Chambaran forest, increasing the hydrological stress upon Roybon and its surrounding areas. Protected species of the forest would be threatened as well. In spite of the opposition of the independent committee to the project, Center Parcs’ construction was allowed by Grenoble Prefecture. The case went to court and the second judgement is expected in 2016. EN FRANCAIS La foret de Chambaran a été vendue par la mairie de Roybon à Pierre & Vacances (P&V) en tant que zone non-aménageable. Ce qui a permis au prometteur de jouir d’un prix au mètre carré relativement bas (0,30 euro/m2, alors que le prix moyen est normalement de 18 euros) [1]. Une fois devenue propriété privée, la forêt de Chambaran s’est vue attribuée le statut de zone aménageable [2]. S'etandant sur plus de 200 hectares, le projet Pierre & Vacances construirait 1.000 bungalows et une "bulle tropicale" chauffée à 29 ºC. Mais la foret de Chambaran est une zone humide qui nourrit les nappes phréatiques fournissant en eau Roybon et les communes avoisinantes. Les associations écologistes dénoncent les conséquences néfastes du projet P&V sur les ressources hydrauliques de la région. En 2010, des recours déposés par l’association « Pour les Chambaran sans Center Parcs » (PCSCP) ralentissent le projet. Le rapport de l’enquête publique de la commission indépendante de juillet 2014 émet un avis défavorable au projet. L’enquête a en effet relevé douze points qui ne respectent pas la loi sur l’eau de 2006. En octobre pourtant et ce malgré cet avis défavorable, le préfet de Grenoble autorise le début des travaux. La forêt de Chambaran devient alors un mois plus tard, en novembre 2014, le troisième lieu en France occupé par des militants zadistes, après Notre Dame-des Landes et le barrage de Sivens. Le nom de ces militants écologistes est issu du néologisme militant « Zones à Défendre » (ZAD). Les mésaventures du projet de Pierre & Vacances provoquent également des tensions au sein même du village Roybon. Les 1.300 habitants de la petite commune sont divisés autour du projet. Les membres de l’association PCSCP sont malmenés tandis que les panneaux en faveur du Center Parcs font maintenant partie du décor du village. L'emploi est l’argument central des défenseurs du projet. Le nouveau centre vacancier pourrait créer jusqu’à 700 postes. L’affrontement devient une affaire de chiffres. Les opposants du Center Parcs ne comptabilisent eux que 400 postes car nombreux seraient les emplois à temps partiel tandis qu’ils dénoncent également un projet considérablement subventionné par des fonds publics. En riposte à l’autorisation préfectorale, les associations écologistes déposent plusieurs recours en justice. La présence des zadistes perturbait l’avancée des travaux de défrichement jusqu’au moment où ses derniers ont été suspendus par le juge administratif en attendant la décision finale de justice. Le 16 juillet 2015 le tribunal administratif de Grenoble annule l’arrêt préfectorale si contesté d’octobre 2014 qui autorisait la destruction de la zone humide de la foret de Chambaran. Cette décision repose en grande partie sur les carences du plan de compensation proposé par Pierre & Vacances pour les zones humides détruites. Les associations sont partiellement satisfaites car le juge a considéré que les espèces protégées ne seraient pas en danger par le projet. Ce jugement a surtout laissé la porte grande ouverte à P&V pour faire appel de cette décision afin de proposer un plan de compensation alternatif. P&V a donc fait appel et le nouveau jugement sera rendu en 2016.
Basic Data
NameCenter Parcs dans la foret de Chambaran, Roybon, France
CountryFrance
ProvinceAuvergne-Rhône-Alpes
SiteRoybon
Accuracy of LocationHIGH local level
Source of Conflict
Type of Conflict (1st level)Tourism Recreation
Type of Conflict (2nd level)Deforestation
Wetlands and coastal zone management
Tourism facilities (ski resorts, hotels, marinas)
Specific CommoditiesLand
Tourism services
Project Details and Actors
Project Details
The project expands over 200 ha., the recreational center would gather 1 000 cottages and a "tropical bubble" (pools complex) heated to 29ºC.
See more...
Project Area (in hectares)200
Type of PopulationRural
Start Date01/08/2008
Company Names or State EnterprisesPierre & Vacances from Netherlands
Relevant government actorsLa préfecture de Grenoble, Office National des forets, Mairie de Roybon
Environmental justice organisations and other supportersFédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna), Association Pour les Chambaran sans Center Parcs (PCSCP), Fédération de la Drôme pour la pêche et la protection du milieu aquatique, Quelques opposants à Center Parcs (QoCP)
The Conflict and the Mobilization
Intensity of Conflict (at highest level)MEDIUM (street protests, visible mobilization)
When did the mobilization beginIn REACTION to the implementation (during construction or operation)
Groups MobilizingFarmers
Local ejos
Neighbours/citizens/communities
Recreational users
Local scientists/professionals
Zadistes, young environmental activists not necessarily from the area
Forms of MobilizationDevelopment of a network/collective action
Land occupation
Lawsuits, court cases, judicial activism
Media based activism/alternative media
Public campaigns
Street protest/marches
Property damage/arson
Mobilization through the "zadiste" network
Impacts
Environmental ImpactsPotential: Loss of landscape/aesthetic degradation, Groundwater pollution or depletion, Air pollution, Soil contamination, Waste overflow, Deforestation and loss of vegetation cover, Surface water pollution / Decreasing water (physico-chemical, biological) quality, Biodiversity loss (wildlife, agro-diversity), Reduced ecological / hydrological connectivity
Otherwetzone under threat
Socio-economic ImpactsPotential: Loss of traditional knowledge/practices/cultures, Loss of landscape/sense of place
Outcome
Project StatusStopped
Pathways for conflict outcome / responseCourt decision (undecided)
Project temporarily suspended
Division of Roybon inhabitants, fracture and no dialogue between the two positions.
Development of AlternativesInvestir l'argent public pour le soutien de projets de tourisme et d'agriculture durables. La fin de projets touristiques énergivores [3].

Invest public money in sustainable touristic projects and in sustainable farming. A ban on energy demanding tourism related infrastructure and projects. [3]
Do you consider this as a success?Not Sure
Why? Explain briefly.La décision en appel sera prise en 2016. Le risque est grand que le projet soit accepté si P&V proposent un nouveau plan de compensation satisfaisant pour les zones humides détruites dans la forêt de Chambaran.

High risk that the project will be accepted in 2016 if the compensatory plan for the wet zones destroyed in Chambaran forest is satisfactory according to the judges.
Sources and Materials
Legislations

Amendement de la loi Censi-Bouvard, 2016 qui défiscalise les residences service (pas passée devant la commission des finances de l'Assemblée Nationale)

Loi sur l'eau 2006

References

Enquête publique « loi sur l’eau » relative auprojet d’implantation d’un Center Parcs à Roybon (Isère), Grenoble, Juillet 2014
[click to view]

Links

A Roybon, la guerre d'usure entre les partisans et les opposants au projet de Center Par, Le Monde, 06/12/2014
[click to view]

Frapna Drôme
[click to view]

Center Parcs de Roybon : élus, zadistes, écolos... qui veut quoi ?, L. Maurice, Nouvel Obs, 03/12/2014
[click to view]

Chambarans Blog
[click to view]

Tension high before ruling on Center Parcs village in ancient French forest, The guardian, 18/05/2015
[click to view]

Des Chambarans à la métropole, la marche des possibles, Attac France
[click to view]

Collectif ZAD Lyon, 2/07/02015
[click to view]

[1] Center Parcs de Chambaran : un nouveau bétonnage de la nature, Attac France sur Mediapart, 29/11/2014
[click to view]

Media Links

Vidéo Center Parcs Roybon : scandale écologique, économique et politique
[click to view]

[3] Video: Contre un Center Parcs à Roybon (Isère), December 2014
[click to view]

[2] Envoye Special du 29 janvier 2015 : Center Parcs & ZAD chambaran
[click to view]

Other Documents

Wetland in the Chambaran forest Reporterre
[click to view]

"Let's live everywhere", Zadistes occupy Chambaran forest against Center Parc project France3regions, Celine Aubert
[click to view]

Meta Information
ContributorCamila Rolando Mazzuca
Last update28/06/2017
Comments