Dernière actualisation:
15-07-2022

Mine Phondo dans le comté de Lhundrub et les manifestations locales, Tibet, Chine

En avril 2011, les résidents sont descendus dans la rue pour protester contre l'opération minière. De nombreuses personnes ont été battues par les forces de sécurité et six Tibétains ont été arrêtés. En août 2014, ils ont été confirmés pour être à la prison de Drapchi, Lhasa.



Description:

Le comté de Lhundrub est situé dans la vallée de Phenpo, à environ 65 km au nord-est de Lhasa, la capitale du Tibet. Les montagnes Tanglha de Nyenchen traversent le comté, tout comme la rivière Lhasa. La région est agricole et contient environ un tiers des terres cultivées de la préfecture. Les principales cultures sont l'orge, le blé, le colza et les légumes. Le comté possède également des ressources minérales, notamment le plomb, le zinc, la baryte, le charbon et le gypse, et deux stations hydroélectriques. Le comté de Lhundrub est le théâtre des opérations minières chinoises depuis 1998. [4] Le gouvernement chinois avait commencé les préparatifs de son projet minier nommé «Phondo Chubey Gaktsel» dans la région avec des promesses de création d'emplois et de génération de revenus pour la population tibétaine locale. [2] Une source d'exil tibétaine a déclaré: «Cependant, les responsables minières n'ont pas tenu leurs promesses et ont plutôt provoqué une destruction environnementale et un préjudice au bétail par des explosions et des explosions à grande échelle». [2] En 2009, le gouvernement chinois a également commencé à barrer le Yarlung Tsangpo dans le comté de Lhundrub, la source de la rivière Brahmaputra. Les résidents locaux ont été informés que le barrage apporterait des avantages à la communauté locale. Au lieu de cela, le barrage endommage l'environnement local. En fait, les Tibétains locaux soupçonnent également que l'exploitation minière aura lieu une fois la rivière contenue. [1]. En 2009, les autorités ont retiré avec force 119 maisons tibétaines à proximité du site minier, une zone qui serait désormais sous l'eau. Le soutien promis à la transition ne s'est pas concrétisé et de nombreux Tibétains ont trouvé cela difficile, en particulier ceux qui étaient auparavant des agriculteurs ou des nomades. [1] Après que les appels au gouvernement local pour arrêter les opérations minières ne soient pas entendus, les résidents d'avril 2011 sont descendus dans les rues pour protester contre l'opération minière qui avait déjà causé suffisamment de dommages aux Tibétains locaux. [3] Les autorités ont déclaré aux opposants qu'ils seraient arrêtés et accusés de crimes politiques. [1] Par conséquent, de nombreuses personnes ont été battues par les forces de sécurité lors de la manifestation et six Tibétains ont ensuite été arrêtés au cours du même mois. [4] En août 2014, trois ans après leur arrestation, six Tibétains ont été confirmés pour se situer dans la prison de Drapchi, Lhasa. Kunga et Pema ont tous deux été condamnés à 12 ans, Ngawang Yeshi, Chooyang Woser et Penpa Gyalpo à 11 ans et Pema Gyalpo à 8 ans. [1] En 2014, Zhang Qingli, alors secrétaire du comité régional autonome du Tibet (TAR) du Parti communiste (PCC) de Chine, avait déclaré que le gouvernement chinois explorerait les minéraux du Tibet d'une manière "justifiée et intensive" dans la cinq ans à venir. [2]

Informations essentielles
Nom du conflit: Mine Phondo dans le comté de Lhundrub et les manifestations locales, Tibet, Chine
Pays:Chine
État ou province:Comté de Lhundrub dans la région autonome du Tibet
Localisation du conflict: Phénpo Valley dans la municipalité de Lhasa
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Extraction de Minerais et Matériaux d'Extraction
Type de conflit: 2ème niveau:Exploration de minerais
Conflits relatifs aux barrages et à la distribution de l'eau
Marchandises spécifiques:Plomb
Charbon
Zinc
gypse; baryte
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

#VALUE!

Type de populationRurale
Début du conflit:01/04/2011
Nom des entreprises privées ou publiques:Phondo Chubey Gaktsel from China
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Tibet: Environnement et développement:
http://tibet-edd.blogspot.com.es/;
Tibet Watch: http://www.tibetwatch.org/;
Organisation des nations et des peuples non représentés:
http://unpo.org/
Conflit et Mobilisation
IntensitéHAUTE (généralisée, mobilisation de masse, violence, arrestations, etc...)
Niveau de conflitMobilisation afin d'obtenir des compensations pour les impacts endurés
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Voisins/Citoyens/communautés
Pasteurs (bergers)
Formes de mobilisation:Lettres et pétitions officielles de doléance
Manifestations de rue/protestations
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Perturbation à grande échelle des systèmes hydrauliques et géologiques
Potentiel: Pollution des sols, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Réduction de la connectivité écologique / hydraulique, Déversements de la digue contenant les déchets de la mine
Impacts sur la santéPotentiel: Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide, Problèmes de santé liés à l'alcoolisme, la prostitution
Impacts socio-économiquesVisible: Déplacement, Perte des moyens de subsistence, Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles, Militarisation et augmentation de la présence policière, Spoliation des terres, Violations des droits de l'homme
Potentiel: Problèmes sociaux (alcoolisme, prostitution, etc...), Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Criminalisation des activistes
Décision judiciaire (échec pour la justice environnementale)
Migration/déplacement
Répression
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:Avant la manifestation, un certain nombre de ménages tibétains avaient été contraints de déménager afin d'accueillir des projets miniers. En avril 2011, les Tibétains locaux ont fait de nombreuses demandes pour que l'exploitation minière soit interrompue, mais on leur a dit à quiconque s'y soit opposé serait arrêté et accusé de crimes politiques. En fait, en 2014, trois ans après leur arrestation, six Tibétains ont été confirmés pour être à la prison de Drapchi, Lhasa.
Sources et documentation
Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

[4] Tibet Watch “Environmental Protest on the Tibetan plateau”, Britain based, January 2015
[click to view]

International Campaign for Tibet, U.S. State Department details rights abuses, raises concern on Tibet in 2015 Annual Human Rights Report, April 13, 2016
[click to view]

[1] Free Tibet, MISSING TIBETANS CONFIRMED JAILED, 11th August 2014
[click to view]

[2] Phayul, Six Tibetans sentenced upto 12 years for 2011 mining protest in Phenpo, August 5 2014
[click to view]

[3] Tibetsociety, Anti-mining protestors jailed for up to 12 years
[click to view]

[5] Livejournal, Tibetans continue to protest against the Chinese mining projects, August 9 2014
[click to view]

[6] UNPO, UNREPRESENTED NATIONS AND PEOPLES ORGANIZATION, Tibet: Anti-Mining Protesters Face Harsh Sentences, 7 August 2014
[click to view]

Tibet: Environment and Development
[click to view]

Tibet.hu, Hat tibetit tizenkét évig terjedő börtönbüntetésekre ítéltek egy 2011-es bányászat elleni tüntetés miatt, augusztus 5 2014
[click to view]

Méta-informations
Dernière actualisation15/07/2022
ID du conflit:2276
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.