Dernière actualisation:
22-12-2018

Zabbaleen contre gestion des déchets d'entreprise à El Caire, Egypte

Zabbaleen du Caire maintenir l'un des systèmes les plus efficaces de recyclage des déchets et durables. Après des contrats de gestion des déchets avec des multinationales a pris fin en 2017 leurs moyens de subsistance se sont améliorées, mais aussi faire face à de nouvelles menaces d'initiatives privées de recyclage.


Description:

Le Zabbaleen du Caire, qui, traduit librement, signifie que les gens d'ordures, vivent dans « Garbage City », un bidonville de règlement des Caire dans la zone métropolitaine du Caire. Le bidonville est appelé Mokattam. Le règlement est tristement célèbre pour être couvert de déchets, y compris les rues, les toits et la communauté balconies.The Zabbaleen à Mokattam Village a une population d'environ 20 000 à 30 000, plus de 90 pour cent sont chrétiens coptes. Les Zabbaleen sont les collecteurs de déchets traditionnels du Caire, à l'origine des migrants de la Haute-Egypte, qui au fil du temps ont créé l'une des récupération des ressources plus efficace et durable du monde et des systèmes de recyclage des déchets. Ils ont créé de nouvelles colonies de peuplement qui allait être connu sous le nom des villages des ordures ou des villes dans la banlieue du Caire, et ont fourni des zones résidentielles avec la collecte des ordures porte-à-porte. La collecte des déchets a commencé la collecte des déchets organiques à nourrir leurs porcs en retour d'une petite redevance mensuelle payée par les résidents. Bien qu'ils auparavant l'habitude d'utiliser des chariots âne, aujourd'hui ils utilisent des camions à la place. À ce titre, ils ont grandement amélioré la capacité du Caire pour gérer ses déchets à un coût ou un minimum d'effort pour l'administration municipale. Cependant, le système des moyens de subsistance et la gestion des déchets créés par le Zabbaleen est actuellement sous la menace. Depuis 2003, le gouvernorat du Caire a mis en œuvre une politique de privatisation de la gestion des déchets solides municipaux par la sous-traitance des sociétés multinationales, mettant en péril les moyens de subsistance et la durabilité des communautés des collecteurs d'ordures, en supprimant leur actif économique central: les déchets solides municipaux. Gouvernorat du Caire, le plus grand en Egypte, fait face à d'importants défis en matière de gestion des déchets solides municipaux. $% En l'an 2000, le gouvernement de commencer la privatisation du système de gestion des déchets et international sous contrat (espagnol et italien) et les entreprises nationales pour la collecte des déchets. contrats de 15 ans jusqu'à 50 millions $ ont été signés en 2002 avec quatre sociétés internationales pour fournir des services de gestion intégrée des déchets, y compris la collecte, le transfert et l'élimination, au Caire et à Alexandrie. L'un de ces contrats a pris fin en 2006 en raison de « problèmes contractuels avec le gouvernement ». En plus de ces quatre (actuellement 3) entreprises, certaines entreprises privées locales et nationales ont également été contractés. Alors que le Zabbaleen avait déjà recyclé 80% des déchets collectés ils, ces entreprises étaient tenues de recycler 20%, dont le reste irait dans les sites d'enfouissement. Le Zabbaleen pourrait garder leur emploi les travailleurs salariés avec ces entreprises, et ils serait également responsable de balayage des rues et l'emplacement des poubelles. La demande Zabbaleen, toutefois, que les salaires offerts sont inférieurs à ce qu'ils servent à faire indépendamment, et qu'ils ont utilisé pour gagner 90% de leurs revenus de recyclage plutôt que des frais de collecte. $% Ces contrats faisaient partie d'une stratégie gouvernementale pour améliorer la gestion des déchets solides municipaux (GDSM) en Egypte, dans le cadre du Programme de politique égyptienne de l'environnement (EEPP), dont le but principal était d'améliorer les performances et l'efficacité de SWM. Dans le cadre de ce programme, la Stratégie nationale pour la gestion des déchets solides municipaux intégrés (IMSWM) a été émis par le MSEA et AEAE en 2000, qui a dans l'idée d'un partenariat public-privé pour GDSM dans ses différentes étapes. Certains chercheurs ont lié les plans de privatisation des années 1990 Réforme du FMI économique et du programme d'ajustement structurel (ERSAP) qui a appliqué des stratégies économiques de la Banque mondiale des entreprises du marché libre, la privatisation des services publics (y compris la gestion des déchets), et une réduction des dépenses publiques en éliminant les subventions pour le bas classes.% de $ de plus, il n'a pas tenu compte du fait que les gros camions des entreprises ne peuvent pas aller dans les rues étroites du Caire, ce qui nécessite la mise en place de bacs dans les points de collecte centraux, au grand dam des résidents. $% les citoyens préfèrent la système zabbaleen avec ses frais moins chers. Ils rejettent le plan de payer des frais supplémentaires pour les entreprises privées du gouvernement. En tant que tel le Zabbaleen Collect encore des déchets solides municipaux aux côtés des entreprises multinationales et des municipalités locales, mettant en évidence la contestation sur les déchets solides municipaux du Caire, où elle est considérée comme une marchandise par les entreprises et une source de revenus pour la Zabbaleen. $% Du Zabbeleen sont imposés , des frais plus élevés, reçoivent des uniformes, des véhicules et programmes gouvernementaux de formation [24]. $% Les kiosques prennent des matières recyclables comme le papier, les boîtes de conserve et de matières plastiques et de nos jours, ils sont détenus et gérés par les jeunes. Nermeen Boles est l'une des personnes qui dirigent un kiosque; «J'ai passé toutes mes économies pour établir ce kiosque, puis loué un entrepôt énorme, avec 5 collègues, qui ont maintenant augmenté à 14, dit-elle. « À l'heure actuelle, je suis l'établissement d'une entreprise de recyclage, après avoir réussi à nouer des partenariats avec des composés résidentiels et les grands hôtels à ordures Collect d'eux régulièrement. » [32]. kiosque Boles buys les matières recyclables aux prix suivants par kilogramme. papier et carton pour deux livres égyptiennes (0,11 $), en plastique pour quatre (0,22 $) et des boîtes pour 15 (0.83 $)% de $ En Avril 2017, Shehata Meqadas a annoncé qu'il envisageait de envoyer une note de service aux fonctionnaires après avoir rencontré 1500 éboueurs. Dans la note, un nouveau plan pour la propreté de la ville est demandé qui comprend activement les éboueurs. Jusqu'à présent, les kiosques ont été mis en place comme un moyen de limiter la pollution et à promouvoir le recyclage sans tenir compte des personnes qui ont été un revenu de la collecte et le recyclage des déchets [35]. $% À l'échelle nationale, les autorités semblent dans l'espoir la capacité de résoudre le problème des déchets nationaux conjointement avec une augmentation de la part « énergies renouvelables » nationale [39]. $% $% & $% &

Informations essentielles
Nom du conflit:Zabbaleen contre gestion des déchets d'entreprise à El Caire, Egypte
Pays:Egypte
État ou province:Gouvernorat du Caire
Localisation du conflict:Caire
Précision de l'emplacementMOYENNE (Niveau régional)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Gestion des Déchets
Type de conflit: 2ème niveau:Conflits liés au développement urbain
Conflits relatifs à la privatisation des déchets / concernant l'accès aux déchets pour les ramasseurs informels
Marchandises spécifiques:Déchets ménagers municipaux
Aluminium/Bauxite
Métaux rares
Métaux recyclés
Plastique, papier / carton
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

« Garbage City » est situé sur la ceinture de la pauvreté du Caire dans le règlement Manshiet Nasser situé sur le plateau inférieur de la montagne Moqattam, en marge de l'Est du Caire. La communauté se caractérise par une forte incidence des épidémies, l'analphabétisme, les mauvaises conditions environnementales, et les revenus faibles (60-75 $ par mois).

Voir plus
Type de populationSemi-urbaine
Population affectée:80,000-150,000
Début du conflit:31/12/2003
Nom des entreprises privées ou publiques:Egyptian Company for Garbage Collection (ECGC) from Egypt
URBASER from Spain - Spanish Waste management company
FCC from Spain - Private Spanish waste management company
AMA S.p.A. (ama) from Italy - Italian Waste management company
Emaar from United Arab Emirates - Dubai-based Emaar property development company that proposes developing urban luxury residential gated communities in the neighbourood
Recyco Life - RecycoLife's recycling model conflicts with that of the Zabbaleen, because the start-up purchases waste while the Zabbaleen collect it for free.
Bekia from Egypt - Additional recycling initiative offering competition to the Zabbaleen
Sell Your Garbage (SYG) from Egypt - Some trash for cash kiosks have been met with resistance from both informal Zabbaleen recyclers and private garbage collectors.
Acteurs gouvernementaux pertinents:Ministère des Affaires environnementales (MSEA)
Agence égyptienne des affaires environnementales (AEAE)
Le nettoyage du Caire et Embellissement Autorité (CCBA)
Gouvernorat du Caire
Ministère du logement, des services publics et des communautés urbaines (MHUUC)
Organisation générale de la planification physique (PPPCO)
Ministère du développement local (Mold)
Ministère des Finances (MoF)
Institutions Internationales et Financières International Finance Corporation (of World Bank) (IFC)
German Development Bank KfW (KfW) from Germany
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Association pour la protection de l'environnement (APE)
Développement communautaire et institutionnel (CID)
Qualité Environnement Internation (EQI)
Société protection de l'environnement (EPC)
Esprit de la Jeunesse (SOJA)
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Communautés autochtones ou traditionnelles
Ouvriers industriels
Travailleurs informels
Organisations locales pour la justice environnementale
Paysans sans terres
Voisins/Citoyens/communautés
Pasteurs (bergers)
Syndicats
Collecteurs de déchets/recycleurs
Femmes
Groupes racialement/ethniquement disciminés
Usagers à des fins récréatives
Scientifiques/profesionnels locaux
Groupes religieux
Les Zabbaleen sont des chrétiens coptes
Formes de mobilisation:Actions artistiques et créatives (par exemple théâtre par les guerillas, fresques murales)
Recherche participative au niveau communautaire (études épidémiologiques populaires, etc...)
Engagement d'ONG nationales et internationales
Contestation de l'EIE
Campagnes publiques
Militantisme contre l'actionnariat et financeurs du projet
Manifestations de rue/protestations
Grèves de la faim et auto-immolation
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxPotentiel: Réchauffement climatique, Pollution des sols, Débordement des sites de stockage des déchets
Impacts sur la santéPotentiel: Maladies infectieuses
Impacts socio-économiquesPotentiel: Perte des moyens de subsistence, Manque de sécurité de l'emploi, absentéisme au travail, licenciements, chômage, Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles, Spoliation des terres
Résultats
Statut du ProjetEn construction
Résultats / réponses au conflit:Application des régulations existantes
Développement d’alternatives:Un membre du conseil CID a proposé l'intégration de la Zabbaleen dans les contrats des compagnies internationales. Il suggère que les stations de transfert peuvent être établies où MSW non organiques peuvent être triés et envoyés aux commerçants existants. Le Zabbaleen peut continuer à percevoir le taux sur une base de porte-à-porte et continuer le recyclage, et ne laisser passer que les déchets résiduels des entreprises. De plus, ils peuvent recevoir des déchets inorganiques de ces sociétés comme entrée pour l'entreprise de recyclage et se contrat pour certains types de déchets directement auprès des producteurs de déchets, tels que le papier des magasins d'impression, etc ... Il recommande également la mise en place de la petite communauté à base de compostage. De plus, leur réseau commercial dans tout le pays peut être relié au secteur formel de gestion des déchets solides, rendant ainsi le système mutuellement bénéfique pour les deux parties.
Ezzat Naem Gendy, Président du Garbage Collector Syndicate, propose un système idéal serait de diviser le Caire en différentes zones, encadrées par des entreprises locales de collecte. Cela aider à localiser les efforts dans chaque domaine de la gestion des déchets, et de contourner la négligence montré par les grandes entreprises qui ont tendance à sous-performer.
Selon le Dr Leila Iskandar, président du conseil CID, travaillant à pleine capacité, le Zabbaleen sera en mesure de couvrir les déchets des deux tiers du Caire. Ils ont maintenant formé autour de 32 entreprises pour permettre au gouvernement de leur donner des contrats au lieu de grandes entreprises (données de 2012). En 2019, environ 120 entreprises Zabbaleen ont été établies et sont traitées par le gouvernement [24].
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Pas sur
Expliquez brièvement:Une quantité importante de zabbaleen ont reçu des possibilités d'emploi officielles soit dans le secteur du recyclage ou d'autres secteurs (travail de patch et tissage), fourni par les organisations gouvernementales et les ONG. Mais les zabbaleen qui n'ont pas encore eu l'occasion de le faire, ou préfèrent rester informelles parce qu'ils gagnent un revenu plus élevé sont encore confrontés à des menaces de diverses initiatives trash pour la trésorerie au Caire.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

Egypt does not have an integrated MSWM law. Rather, the legal framework is scattered in many bylaws and regulation: The most significant pieces of legislation are:

- Law # 38/ 1967

- Law # 31/ 1976

- Law # 4/ 1994

- Law # 10/ 2005

- The Prime Minister Decree #1741/ 2005

- Law # 9/ 2009

The Presidential Decree # 86/ 2010

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

[4] Cairo’s Contested Garbage: Sustainable Solid Waste Management and the Zabaleen’s Right to the City
[click to view]

[5] Cairo’s Contested Garbage: Sustainable Solid Waste Management and the Zabaleen’s Right to the City (2004)
[click to view]

5] Cairo’s Contested Garbage: Sustainable Solid Waste Management and the Zabaleen’s Right to the City (2004)
[click to view]

[4] Cairo’s Contested Garbage: Sustainable Solid Waste Management and the Zabaleen’s Right to the City (2010)
[click to view]

[1] Municipal Solid Waste Management in Egypt - Focus on Cairo (04/2012)
[click to view]

[22] Zabbaleen: Trash Town (05/2016)
[click to view]

[2] Towards Sustainable Management of Solid Waste in Egypt
[click to view]

[23] Garbage Dreams: A documentary about the Zabbaleen (04/2009)
[click to view]

[2] Towards Sustainable Management of Solid Waste in Egypt
[click to view]

[36] Egypt Set to Clean Streets by Imposing Garbage Fine (04/2018)
[click to view]

President’s controversial waste collection programme becomes institutionalised
[click to view]

[39] Waste-to-Energy for a Sustainable Future in Egypt (06/2018)
[click to view]

[9] Despite a new regime, Cairo’s garbage collectors face the same hardships (02/2013)
[click to view]

[7] Waste not: Egypt's refuse collectors regain role at heart of Cairo society
[click to view]

[21] Cairo Municipal Solid Waste Management Project : Project Information Document (Concept Stage) (12/2014)
[click to view]

[25] Spirit of Youth: Empowering the Zabaleen through education and integration into the formal Waste Management sector of Cairo
[click to view]

[25] Spirit of Youth: Empowering the Zabaleen through education and integration into the formal Waste Management sector of Cairo (Date unknown)
[click to view]

[7] Waste not: Egypt's refuse collectors regain role at heart of Cairo society (03/2014)
[click to view]

[24] The “Garbage People”: The Faces of Cairo’s Trash System (04/2019)
[click to view]

[8] President’s controversial waste collection programme becomes institutionalised
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

[23] Garbage Dreams: A documentary about the Zabbaleen (04/2009)
[click to view]

[22] Zabbaleen: Trash Town (05/2016)
[click to view]

Autres commentaires:Avertissement: L'introduction, dans ce cas, est basée sur l'information jusqu'à environ début 2018. Les références à cette partie de l'affaire sont celles numérotées par [1] - [21] à la fin de l'affaire. Dans la deuxième partie du cas des mises à jour sont données sur la situation après 2017. Ceci est lorsque plusieurs contrats avec des multinationales en ce qui concerne l'Egypte de (et plus particulièrement du Caire) la gestion des déchets pris fin.
Méta-informations
Collaborateur:Catherine Moughalian, Asfari Institute, AUB and Chandni Dwarkasing - EnvJustice ICTA-UAB
Dernière actualisation22/12/2018
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.