Dernière actualisation:
22-03-2019

Complexo Industrial Portuário Governador Eraldo Gueiros (CIPS), Pernambuco, Brésil

Foro Suape et les communautés accusent "Complexo Industrial Portuário de Suape" de violence, d'expulsions forcées, de contamination de l'eau et de menaces pour les habitants locaux et les militants



Description:

Le complexe industriel de Suape Port (CIPS) a été lancé en 1974 par le gouverneur de Pernambuco, Eraldo Gueiros Leite, comme alternative au port de Recife, qui, selon le plan directeur, a été surchargé et devait être restructuré et étendu, avec la construction d'un complexe industriel. Selon ses promoteurs, le projet de port suape, situé dans une zone de riches ressources naturelles et à proximité de la capitale de Pernambuco, contribuerait au développement de l'État et du nord-est du Brasil.

En 1978, Suape - Complexo Industrial Portuário a été créé dans le cadre de la loi de l'État 7763 dans le but de créer un grand quartier industriel dans le secteur de l'acier, de la pétrochimie et de la marine. D'ici là, la première expropriation des terres (environ 13,5 mille hectares) a commencé, pour les travaux de construction du port et des infrastructures connexes. L'État a stimulé et facilité l'implantation des industries, la formation des travailleurs, la construction des infrastructures portuaires, le système routier interne, l'approvisionnement en eau, l'électricité et les télécommunications.

Depuis le début de la construction CIPS, de nombreux conflits sont apparus sur le territoire. Le MST (Movimento Sem Terra) a effectué sa première occupation à Pernambuco en 1989, dans les terres des CIP à Cabo de Santo Agostinho. Quatre centaines de familles ont occupé ces terres, mais elles ont été violemment réprimées par la police. Selon l'Union des agriculteurs, ces familles ont obtenu le droit d'exploiter temporairement les terres sous un régime de prêt jusqu'en 2005. En 2001, environ 200 travailleurs des CIP ont marché dans Recife Downtown. Ces familles ont cependant dénoncé qu'au cours des deux derniers mois, deux familles ont été attaquées par des gardes de sécurité Suape. En plus du mandat foncier, les travailleurs ont également exigé que des programmes soient créés pour encourager la production agricole et l'investissement dans des projets de développement commercial.

En 2006, environ 319 familles ont été expulsées de leur terre, sous une forte pression de la société Complexo de Suape. Les manifestants liés au Movimento de Libertação Dos Sem Terras se sont rendus à l'Assemblée législative et aux Palácio Das Princesas, où ils ont été reçus par le gouverneur Mendonca Filho, et ont exigé une solution à la situation.

p.p1 {marge: 0,0px 0,0px 0,0px 0,0px; Texte-aligne: justifier; Texte-indent: 35.4px; FONT: 12.0px 'Times New Roman'} En 2008, 10 000 personnes ont participé au Comité de la citoyenneté (Comissão de Cidadania) à l'Assemblée législative pour soulever la question de la non-mise en œuvre du Projeto Morador, établi dans la loi de 2006. Ce chapitre a établi la destination de 239 hectares de terres appartenant à Suape Company pour la construction de parcelles de logement pour les personnes déplacées vivant dans le complexe portuaire. Les chaises des associations des résidents d'Engenho Massangana, Vila Claudete, de petits agriculteurs d'Utinga de Baixo et Utinga de Cima et Engenho Serraria ont participé à une réunion en suape pour définir les détails du décret qui réglementent la loi de l'État nº 13,175/06. < > 0

Malgré ces efforts, Inn 2013 La société a violemment repris le territoire de l'habitant et les a laissés sans compensation. La population expulsée était d'environ 15 000 familles touchées.

En 2014, il a été dénoncé qu'environ 1 300 familles n'avaient pas accès aux sites de pêche, car ils ont été arrêtés par des gardes de sécurité Suape. En plus d'être expropriés de chez eux, de nombreuses personnes n'ont pas reçu de compensation et l'emploi promis. Les rares qui ont été employés pour la première fois ont déjà été licenciés parce qu'ils n'avaient pas la formation nécessaire. Il y a eu une audience pour vérifier les faits et selon le président de l'OAB (Cabo Sectional), ces personnes ne peuvent reproduire leur vie ni matériellement ni psychologiquement.

Les familles qui restent dans la région contestées par Suape souffrent quotidiennement un ensemble de violations des droits de l'homme perpétrés par l'administration des CIP afin d'empêcher les agriculteurs de rester dans le région. Rien qu'en 2014, 232 familles d'agriculteurs et de pêcheurs ont été expulsées du territoire occupé par Suape. Toutes les expulsions, violations des droits de l'homme et des irrégularités sont perpétrées par l'administration du complexe sous la justification illégale que le terrain appartient à Suape.

L'avocat qui défend plusieurs squatters Dans la région de Suape, a dénoncé des programmes supposés de simulation de procédures judiciaires dans la région de Cabo de Santo Agostinho pour détourner les ressources publiques de l'entreprise. Après l'épisode, l'avocat a commencé à souffrir de persécution.

En 2016, les résidents et les pêcheurs touchés par le complexe Suape ont protesté à Recife. La mobilisation vise à ouvrir un processus de négociation pour rester sur le terrain et à exiger la fin des violations des droits de l'homme.

p.p1 {marge: 0,0px 0,0px 0,0px 0,0px; Texte-aligne: justifier; Texte-indent: 35.4px; FONT: 12.0px 'fois nouveau roman'}

Voir plus
Informations essentielles
Nom du conflit:Complexo Industrial Portuário Governador Eraldo Gueiros (CIPS), Pernambuco, Brésil
Pays:Brésil
État ou province:Pernambuco
Localisation du conflict:Cabo de Santo Agostinho E Ipojuca
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Infrastructure et Environnement Bâti
Type de conflit: 2ème niveau:Industries Chimiques
Déchetteries, traitement de déchets toxiques, décharges non contrôlées
Réseaux d'infrastructures de transports
Pollution provoquée par le transport (déversements, poussière, émissions)
Marchandises spécifiques:Acier
Produits chimiques
Moyens de transport
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

- Entre 2011 et 2012, Suape a employé plus de 50 000 personnes. Selon le rapport du PAC en 2009, il y avait 46 700 nouveaux emplois directs et 150 indirects, avec une croissance de 3,5% dans le produit intérieur brut.

Voir plus
Superficie du projet:266 540
Type de populationUrbaine
Population affectée:1 137 000
Début du conflit:1974
Nom des entreprises privées ou publiques: Companhia Hidrelétrica do São Francisco (Chesf) from Brazil
Termopernambuco from Brazil
Concessionária Rota do Atlântico from Brazil
Companhia Siderúrgica Nacional from Brazil
Queiroz Galvão from Brazil
Van Oord from Netherlands
Acteurs gouvernementaux pertinents:Ministério da Saúde do Brasil, Estado de Pernambuco, Instituto nacional de Colonização e reforma agrária (incra),
Institutions Internationales et FinancièresTaquari Participações from Brazil
Banco Nacional de Desenvolvimento Econômico e Social (BNDES) from Brazil
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Movimento Ecossocialista de Pernambuco (MEP), Movimento Dos Trabalhadores Rurais Sem Terra (MST), Ligas Camponesas, Federação Dos Trabalhadores Agricultores de Pernambuco (Fetape), Centro Das Mulheres Do Suape - Espaço socioambiental (plus de 20 organisations locales dans la région Suape), Conselho Pastoral Dos Pescadores (CPP), Movimento de Libertação Dos Sem Terras (MLST). Supporters: Federação de Órgãos Para Assistência Social E Educacional (Fase), Action Aid, Fundação Osvaldo Cruz (Fiocruz),
Conflit et Mobilisation
IntensitéHAUTE (généralisée, mobilisation de masse, violence, arrestations, etc...)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Communautés autochtones ou traditionnelles
Travailleurs informels
Organisations locales pour la justice environnementale
Paysans sans terres
Voisins/Citoyens/communautés
Mouvements sociaux
Femmes
Groupes racialement/ethniquement disciminés
Scientifiques/profesionnels locaux
Groupes religieux

Pêcheurs
Formes de mobilisation:Développement d'un réseau/action collective
Engagement d'ONG nationales et internationales
Occupation des terres
Militantisme s'appuyant sur les médias/médias alternatifs
Lettres et pétitions officielles de doléance
Campagnes publiques
Manifestations de rue/protestations
Blocages de rue, utilisation des stations de radio communautaires pour partager des informations
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Pollution atmosphérique, Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Désertification/Sécheresse, Insécurité alimentaire (dommages aux cultures), Perte de paysage/dégradation esthétique, Pollution sonore, Pollution des sols, Érosion, Déforestatoin et perte de couverture végétale, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Réduction de la connectivité écologique / hydraulique, Autres impacts environnementaux
Potentiel: Inondations (fluviale, côtière, coulée de boue), Réchauffement climatique
Autres impacts environnementauxDes impacts spécifiques sur les mangroves (environ 600 ha de mangroves ont été détruits), un impact spécifique sur les écosystèmes marins dus à la pollution
Impacts sur la santéVisible: Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide
Impacts socio-économiquesVisible: Problèmes sociaux (alcoolisme, prostitution, etc...), Militarisation et augmentation de la présence policière
Autres impacts socio-économiquesDes forces de sécurité militarisées spécifiques liées aux sociétés nommées "Milícias de Suape"
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Corruption
Criminalisation des activistes
Migration/déplacement
Répression
Renforcement de la participation
Ciblage violent des activistes
Application des régulations existantes
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:Le projet est en cours
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

Convenção no 169 da Organização Internacional do Trabalho (OIT)

State Law No. 7,763 for the creation of the public company Suape - Complexo Industrial Portuário, with the purpose of creating a large industrial district in the steel, petrochemical, and naval.

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

Oliveira, R. S. SAÚDE E DESENVOLVIMENTO: um estudo sobre as condições sociossanitárias em municípios do território estratégico de Suape;

Barreto, N.M.S.; Júnior, L.P.Q. A (re)produção do espaço capitalista nas áreas de grandes empreendimentos: uma análise comparativa entre os conflitos socioambientais nos Complexos Portuários do Açu e de Suape. Boletim do Observatório Ambiental Alberto Ribeiro Lamego, Campos dos Goytacazes/RJ, v. 6 n. 1, p. 57-67.2012.

A (re)produção do espaço capitalista nas áreas de grandes empreendimentos: uma análise comparativa entre os conflitos socioambientais nos Complexos Portuários do Açu e de Suape. Nina Maria de Souza Barreto; Luiz de Pinedo Quinto Júnior
[click to view]

COMPLEXO DE SUAPE: 36 ANOS DE UMA TRISTE HISTÓRIA
[click to view]

"Governo vai honrar projeto habitacional"; "Empresas e posseiros"
[click to view]

Banco de dados CPT e reportagem do Jornal do Comércio, presente em - Adriana Guarda: [JC] Suape, terra de conflitos
[click to view]

SOCIOAMBIENTAIS EM PERNAMBUCO (BRASIL).
[click to view]

Problema Social em Suape - Editorial do Jornal do Comércio publicado em 2009-
[click to view]

SUAPE. Empresas instaladas em Suape.
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

Vídeo no youtube: "DENÚNCIA: esta é a forma real de Geraldo Júlio governar em Suape".
[click to view]

Vídeo: Tatuoca, Ilha Roubada (2014)
[click to view]

Méta-informations
Collaborateur:Cremilda Alves (FIOCRUZ- Pernambuco) and Grettel Navas (ENVJustice Project)
Dernière actualisation22/03/2019
ID du conflit:3984
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.