Dernière actualisation:
02-07-2017

Costa Brava Landfill, Liban

La décharge de Costa Brava est promue comme une solution temporaire à la crise des déchets dont le Liban a souffert en 2015. Cependant, les résidents locaux et les militants sont contre cette décharge car il a de nombreux impacts sur l'environnement et la sécurité aérienne.



Description:

La décharge de Costa Brava a été ouverte en avril 2016, c'est l'une des deux décharges qui ont été annoncées par le gouvernement libanais comme une solution à la crise des déchets de huit mois que le pays a traversée en 2015. C'était une alternative temporaire à la La décharge de Naameh qui a été fermée le 19 mai 2015, après 17 ans de fonctionnement, conduisant à l'accumulation de piles de déchets dans la ville de Beyrouth et ses environs. Cependant, deux semaines après la mise en place du plan, les résidents locaux et les militants, y compris la campagne «You Stink», la campagne pour la fermeture de la décharge d'Al-Ghadeer et du mouvement eco libanais ont organisé des manifestations sur les sites demandant la fermeture de la Costa Brava et les décharges de Bourj Hammoud. En septembre 2016, des militants ont déposé une plainte contre l'État libanais, le groupe al-Jihad pour le commerce et les contrats (JCC) et l'Union des municipalités du sud de Beyrouth demandant la fermeture de la décharge. De plus, les résidents et les militants du mouvement écologique libanais ont créé une tente sur le site empêchant les camions à ordures de pénétrer et de disposer des déchets. Dans leur sit-in, ils ont demandé aux gens de signer une pétition au programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) pour fermer la décharge car elle pourrait contribuer à la pollution de l'air et de la mer à proximité et cela pourrait être une menace pour la sécurité aéronautique due à son emplacement près de l'aéroport. La pétition a obtenu 10 452 signatures; Cependant, Paul Abi Rached, président du mouvement écologique libanais et Terre Liban, a déclaré qu'il n'était pas utile car l'UNEP semblait soutenir le plan d'urgence. De plus, de nombreux militants ont déclaré que l'installation de la décharge sur le site choisi est une violation de la convention de Barcelone concernant la protection de l'environnement marin de la Méditerranée qui a été adoptée en 1995. Suite à cette mobilisation, le juge des questions urgentes à Baabda, Hasan Hamdan, a ordonné en décembre 2016 la Civil Aviation Authority, le ministère de l'Environnement et le ministère de l'Agriculture à mener une étude évaluant les impacts de la décharge sur l'environnement et la sécurité aérienne.

Le 10 janvier 2017, un avion a été confronté à un grand troupeau d'oiseaux, à savoir les mouettes, au départ. Le lendemain, le juge Hasan Hamdan a sanctionné la fermeture à court terme de la décharge de Costa Brava après que le ministre des Transports Youssef Finianos a qualifié la situation d'urgence. En ce qui concerne cette question, le député Walid Jumblatt a également tweeté: "Peu importe le prix, la décharge de déchets doit être tenue à l'écart de l'aéroport de Beyrouth afin qu'une catastrophe ne se produise pas hier" [1]. De plus, en réponse à l'incident, le Premier ministre Saad Al-Hariri a appelé à équiper l'aéroport international Rafic El-Hariri avec des répulsifs d'oiseaux ultrasoniques. Des solutions temporaires supplémentaires constituaient des experts en employant pour tuer des mouettes, détournant les vols vers d'autres pistes et mettant des patrouilles sur le terrain sur la piste 16 pour garantir la sécurité. Après la décision judiciaire, l'entrepreneur responsable de la gestion des déchets à Beyrouth Southern Environs et Baabda a arrêté les activités de collecte des déchets. Craignant que les ordures ne s'accumulent une fois de plus dans les rues de Beyrouth et sa banlieue, le juge Hasan Hamdan a décidé de rouvrir la décharge de Costa Brava pendant une période d'une semaine, le 16 janvier. Le juge a donné une période de quatre mois jusqu'à la permanente permanente Clôture de la décharge, donnant ainsi le temps aux municipalités de trouver des remplacements pour le site de décharge. Cependant, en février, le syndicat des municipalités de la banlieue du sud de Beyrouth a fait appel de la décision du juge étant donné que la décharge ne devrait pas être fermée tant qu’une alternative est trouvée. Mohamad Dergham, chef du syndicat des municipalités, a déclaré: «Notre demande est de trouver une alternative permanente pour le site de Costa Brava et de ne pas s'accumuler dans les rues» [2]. Le 21 avril 2017, la municipalité de Choueifat a insisté sur le fait que le Conseil de développement et de reconstruction (CDR) se mobilise contre cette crise avant que la température ne commence à augmenter en été. Le maire de Choueifat, Jihad Haidar, a déclaré: «Cette situation a empiré la semaine dernière» [3]. Les manifestants ont également bloqué l’entrée dans la décharge de Costa Brava et ont organisé un rassemblement pour accroître la sensibilisation des gens à l’impact de la décharge sur l’environnement. Le 13 juin 2017, tout en inspectant la décharge de Bourj Hammoud, Tarek al-Khatib, le ministre libanais de l'Environnement, a indiqué que le déversement des déchets dans la mer est une partie cruciale du plan de déchets. Il est important de noter que sa déclaration s'applique également à la décharge de Costa Brava car elle est située près de la côte et fait partie du plan temporaire.

Informations essentielles
Nom du conflit:Costa Brava Landfill, Liban
Pays:Liban
État ou province:Beyrouth du Sud
Localisation du conflict:Choueifat
Précision de l'emplacementMOYENNE (Niveau régional)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Gestion des Déchets
Type de conflit: 2ème niveau:Conflits relatifs à la privatisation des déchets / concernant l'accès aux déchets pour les ramasseurs informels
Gestion des zones humides et des zones côtières
Déchetteries, traitement de déchets toxiques, décharges non contrôlées
Marchandises spécifiques:Déchets ménagers municipaux
Produits chimiques
Déchets industriels
Déchets électriques et électroniques
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

Le projet de la décharge de Costa Brava faisait partie d'un plan d'urgence approuvé par le cabinet de l'ancien Premier ministre Tammam Salam en 2016, afin de résoudre la crise des déchets dont le Liban a subi en 2015. Les ordures se sont empilées dans les rues de la ville de Beyrouth et de ses banlieues à la suite de la fermeture de la décharge de Naameh en juillet, après 17 ans de fonctionnement, sans substituts fournis. Le plan de quatre ans a constitué de réouverture la décharge de Naameh pendant deux mois tout en établissant deux nouvelles décharges; Un à Bourj Hammoud au nord de Beyrouth et un autre à Costa Brava situé à proximité du sud de Beyrouth.

Voir plus
Niveau d'investissement:60 000 000
Type de populationUrbaine
Nom des entreprises privées ou publiques:Al Jihad Group for Commerce and Contracting (JCC)
Acteurs gouvernementaux pertinents:Conseil de développement et de reconstruction (CDR) http://www.cdr.gov.lb/ Ministère de l'Environnement http://www.moe.gov.lb/home.aspx?lang=en-us Ministère des travaux publics http: //www.transportation.gov.lb/ Union des municipalités de la banlieue sud de Beyrut https://www.facebook.com/etihadbaladietdahiah/
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Campagne "You Stink" https://www.facebook.com/tol3etre7etkom/ Lebanais Eco Movement https://www.facebook.com/lebanonecomovement/ t.e.r.r.e liban http://www.terreliban.org/projets-actuels/papivore- Malin / Papivore-Malin.html حملة اقفال مكب الغدير https://www.facebook.com/makabalghadir/
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Organisations locales pour la justice environnementale
Voisins/Citoyens/communautés
Mouvements sociaux
Collecteurs de déchets/recycleurs
Scientifiques/profesionnels locaux
Formes de mobilisation:Blocus
Rédaction de rapports alternatifs/Création de savoirs alternatifs
Développement de propositions alternatives
Engagement d'ONG nationales et internationales
Poursuites, affaires judiciares, activisme judiciaire
Militantisme s'appuyant sur les médias/médias alternatifs
Lettres et pétitions officielles de doléance
Campagnes publiques
Manifestations de rue/protestations
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Pollution atmosphérique, Débordement des sites de stockage des déchets, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Perte de paysage/dégradation esthétique, Pollution ou diminution des eaux souterraines, Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique)
Potentiel: Réchauffement climatique, Pollution des sols
Autres impacts environnementauxAviation près de l'aéroport en danger
Impacts sur la santéVisible: Exposition à des risques complexes aux conséquences inconnues ou incertaines (radiations, etc...), Maladies infectieuses
Potentiel: Décès, Autres maladies liées à des facteurs environnementaux
Impacts socio-économiquesVisible: Augmentation de la corruption/cooptation de différents acteurs, Violations des droits de l'homme
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Compensation
Corruption
Décision judiciaire (incertaine)
Développement d’alternatives: T.E.R.R.E Organisation non gouvernementale a proposé un plan alternatif pour la gestion des déchets de Beyrouth et du Mount Liban pendant un an. Le projet intitulé «Le plan d'action national pour le recyclage et le tri des déchets» favorise la protection de l'environnement, peut être facilement mis en œuvre et est rentable. Selon Paul Abi Rached, fondateur et président de l'organisation, le plan de transition Nawras est respectueux de l'éco et peut fournir environ 50 millions de dollars au gouvernement. Le projet se compose du tri obligatoire et de la séparation des déchets en matières organiques, inorganiques et dangereuses au niveau des ménages, des établissements, des magasins, des restaurants, etc. en installant des poubelles vertes et rouges dans les rues pour l'élimination des déchets séparés. Les déchets sont ensuite collectés par des camions à ordures et transportés dans plusieurs installations. Généralement, les déchets organiques sont transportés vers une usine de compostage, les déchets inorganiques sont recyclés et les déchets dangereux sont stockés. Ainsi, l'objectif principal du plan est de réduire la quantité de déchets déversés dans les décharges temporaires, y compris celle de Costa Brava, de 2400 tonnes / jour à 300 tonnes / jour.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:Selon Hassan Bazzi, l'avocat qui a délivré le procès, la décision du juge de fermer la décharge après quatre mois a été en appel par le syndicat des municipalités de la banlieue sud de Beyrut. Cependant, cette décision peut encore être mise en œuvre car la Cour d'appel du mont Liban n'a pas été jugé après l'appel. Néanmoins, Paul Abi Rached a indiqué que les politiciens et les acteurs du gouvernement tentent de reporter la date d'audience en faisant pression sur le juge Hasan Hamdan afin de modifier sa décision de fermer définitivement la décharge. À son avis, ces personnes s'efforcent de garder les résidents loin du site car, plus tard, il serait bénéfique pour la création d'autres projets. Comme prévu, le 22 juin 2017, la date de la Cour d'appel a été reportée jusqu'au 6/7/2017 parce que le représentant du Conseil de développement et de reconstruction (CDR) a demandé aux personnes concernées d'écouter le consultant de Socotel.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

مرسوم أصول تقييم الأثر البيئي
[click to view]

Convention for the Protection of the Marine Environment and the Coastal Region of the Mediterranean
[click to view]

Residents, Activists Form Human Chain to Protest Costa Brava Landfill
[click to view]

Choueifat residents demand closure of Costa Brava landfill
[click to view]

مطمر كوستا برافا للنفايات: ألف طن يومياً تلوّث البحر وتخنق الهواء .4
[click to view]

Study ordered on impact of Costa Brava landfill on airport
[click to view]

3.Choueifat urges immediate action on Costa Brava landfill before summer
[click to view]

Lebanon’s Seaside Dump Threatens Not Only the Environment, But Also Airplanes
[click to view]

Activists hold sit-in against Costa Brava landfill, south of Beirut
[click to view]

One Year On, Lebanon’s Waste Management Policies Still Stink
[click to view]

Protesters briefly block Costa Brava entrance on Earth Day
[click to view]

5.How a landfill poses danger to Beirut flights
[click to view]

Costa Brava landfill to reopen temporarily
[click to view]

The long goodbye

Government waste management scheme not fully implemented
[click to view]

'Countdown' Begins for Implementation of Lebanon's Garbage Plan amid Skepticism
[click to view]

Anti-Trash Activists Rally in Naameh, Choueifat, Vow to Block Beirut Entrances Monday Morning
[click to view]

1.Judge orders Costa Brava dump shot after scare at airport
[click to view]

2.Municipalities union appeals decision to close Costa Brava
[click to view]

REPORT: Bourj Hammoud landfill scandal: Contract says waste should be dumped in the sea
[click to view]

ارجاء دعوى الكوستابرافا
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

Costabrava landfill..Suffocating the lebanese
[click to view]

Autres commentaires:* Cette histoire a été écrite en juin 2017, donc de nouveaux événements peuvent se produire
Méta-informations
Collaborateur:Tala Meraaby, Asfari Institute, AUB
Dernière actualisation02/07/2017
ID du conflit:2860
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.