Dernière actualisation:
25-06-2017

Tentative de responsabilité sociale chez Iamgold's Mine, Burkina Faso

Le soi-disant "minier socialement responsable" ne couvre temporairement que la capture d'élite des bénéfices rendues possibles par les lois minières néolibérales du Burkina, conduisant à des troubles dans les villes minières.



Description:

(En Français Ci-Dessous) La mine d'or Essakane, détenue par la société canadienne miniers «Iamgold» est la plus grande des opérations minières du Burkina Faso. Situé dans le nord du Burkina Faso sur les frontières du Niger et du Mali, la mine couvre un territoire de 100 kilomètres carrés. Au moment de son installation en 2009, la mine Essakane a déplacé 5 villages qui avaient été engagés dans l'élevage, l'agriculture et l'extraction d'or artisanale sur le site. Plus de 16 000 personnes ont été déplacées à Essakane au cours de l'installation et de l'expansion de 3 ans des activités minières d'Iamgold. Le processus de déplacement engageait principalement les chefs de ménage masculins pour expliquer verbalement cette population principalement analphabète le processus et se procurer leurs signatures (ou empreintes digitales dans le cas de l'analphabétisme) pour le déplacement. Selon le ministère des Mines, 2 967 colis ont été organisés avec 2 090 nouveaux bâtiments de ciment (par opposition aux anciennes habitations de la brique de boue) construites dans les zones de relocalisation de la mine. Les personnes déplacées auraient reçu 192 000 FCFA (326 $) par hectare par an pendant cinq ans ainsi que la formation professionnelle, les bourses scolaires et d'autres projets de développement économique alternatifs. Soutenues par la société minière, les femmes qui avaient autrefois été impliquées dans l'exploitation artisanale plantent désormais des jardins de légumes et vendent leurs produits à la mine (principalement parce qu'elles n'incorporent pas ces légumes dans leur alimentation). La population a été rapide pour accepter ce que certains percevaient comme des conditions généreuses pour leur mouvement, un fait qui a incité le gouvernement Burkinabe à citer Essakane comme exemple de responsabilité sociale.

Pourtant, malgré ce dossier apparemment positif, les promesses d’emplois et de croissance de l’entreprise n’ont pas été respectées. «Ils ont dit qu'ils prendraient en compte les coûts de déplacement, mais finalement, ils n'ont fourni qu'un remboursement de jeton de 15 000 FCFA à chaque villageois le jour du déménagement. Le gouvernement n'a rien fait. " (Rapport Action du Careme). Les chefs traditionnels ont déclaré que la mine ne remboursait pas la communauté pour les pâturages et les forêts communs qui étaient perdus, ce qui représente une énorme perte de compensation. De plus, les femmes étaient largement absentes des négociations pendant le processus de déplacement. Cela a créé des tensions entre les femmes et leurs maris participants, en particulier une fois que les femmes ont vu l'emplacement à laquelle elles devaient être déplacées, qui manquaient de sol fertile, d'eau et d'arrangement communautaire similaire de maisons. Dans un rapport dans lequel les villageois ont été interrogés sur le processus de déplacement, beaucoup ont cité une perte de capital social, de cohésion et de communauté dans le nouvel emplacement en raison de la perte de leurs voisins. D'autres ont abandonné leurs maisons de ciment en raison de la perte de travaux (mines artisanales). Peut-être plus important encore, les villageois ont exprimé qu’ils ne pouvaient pas refuser l’exploitation, un fait qui reflète les lois minières des gouvernements qui annulent les droits des terres locales dans les zones de permis d’or. Les revenus d'Essakane sont d'environ 500 millions de dollars par an, mais une petite fraction est réinvestis dans le développement communautaire, qui ne peut qu'apaiser les populations locales qui non seulement ont perdu leurs droits d'extraction terrestre et d'or, mais sont confrontés à un sentiment constant de trahison basé sur le gouvernement Des lois inéquitables faisant la promotion de l'expansion de l'extraction d'or 'à tout prix.' Français: le mine d'Or d'Essakane, appartenant à la compagnie minière 'iamgold' constituant de la mine le plus Grand de tous les opérations au burkina faso. Située au nord du paie la Loin de la Loin des frontières nigrérien et malien, le mine couvre un territoire de 100 kilométres carrés. Au moment d’installation en 2009, le Mine d’ESSAKANE A DÉPLAÉ 5 Villages Qui Avaite été Engage dans le Travail Champêtre, l’Élevage, et les Activités Minières ArtisanAbaux à Petit échelle. Plus que 16 000 Personnes at été décrites aU Cours des Trois Annés pendentif l’installation et l’expansion des activités Minières de Iamgold. Pendant le Processus de DÉplacement, la compagnie a engagé principal les chefs de monation homme pour expliquer orallement au peuplements ne fait pas beucoup n’étaient pas alphabétisés, et procureur leur signatures (ou bien leurs empreintes). Selon le Ministre des Mines, 2 967 Parcelles a des arrangements en construction 2 090 Maisons en ciment (au Lieu des maisons Anciennes en Banco) sur les lies de déplacement. Suivant Un Rapport du Ministre, Ceux Qui étaïent Déplatés ONT REçu 192 000 FCFA (326 $) par hectare par et pour une durée de la durée de la développement de la formation. Soutenu par la Compagnie de Mine, Les Femmes Qui avaitE été orpailleurs artisanaux se Sont Transformés en Jardinières, et elles Ve dans les producteurs de la mine (Plutôt Parce Qu'elles-mâmes ne connaissent pas comment les incorporers danans habitudes quotdinenes). La Population A Rapidation Accepté ce que Quelques Personnes Ont Perçu d'être des Conditions Généreus du Déplacement, un Fait qui Suggère au Gouvernement Que Essakane Servit comme Exemple de la Responsabilité Social.

Mais, en décor de cette, qui se séblement est positif, les promesses de la société n’ont pas été réalises. «ILS ONT DIT Qu’ILS VONT PRENDRE EN CHARGE Les COûts de DÉplacement, Mais, final Ils ne Nous Ont Fourni Qu’un Remboursement Symbolique de 15 000 fcfa pour chaques villageois le Jour Du déménagement. Le GOUVERNEMENT N’A RIEN FAIT. »(Rapport Action du Carême). Les Chefs Traditionnels at Déclaré Que le Mine n'ont auSsi Pas Remboursé la Communauté pour le P de p de. En outre, les femmes étuisées largement absentes pendentif des négociations et le processus du déplacement. Cela a créé Les Tensions Entre Les Femmes et Leurs Maris Qui Ontré, Surtout APPRÈS Que les Femmes at Vu le Nouveau Lieu de Déplacement, Qui Manquait du Sol Fertile, de L’Eau, et d’agence de Communautre des maisons comme. Dans les plans de Rapport qui expliquait le processus dupplacement, pluseurs at cité una perte du capital social, de la cohésion et du communauté relatif aU manque de leur voisinage. Autres Ont-Abandonné Leur Maison en ciment à cause du Manque du Travail (L’Expoitation Artisanale). Peut-désitre le plus important, les villageois ont exprimé qu’ils ne pour le refuseur de la pourraineurs la société de la mine et leur exploitation, unit qui reflète les lois miniares qui rets en cause les droit fonciers aUx Lieux des mines. Le mine d'essakane Gagne approximation 500 millions de dollars par an, mais une fraction ingé minuscule est réinvestie au developpement communautaire, ce qui ne peut serdu d'Apaiser Les Populates qui n'ont pas seulement perdu leur terre et l'activation Génératrice de le " Orpaillage, Mais qui Doivent se mettre face à la trahison qui se produit à Travers les Lois inéquitables du Gouvernement, Qui promouvoir L'EXPLOITATION MINIERE D'Or un 'tout coût.'

Informations essentielles
Nom du conflit:Tentative de responsabilité sociale chez Iamgold's Mine, Burkina Faso
Pays:Burkina Faso
État ou province:Oudalan
Localisation du conflict:Falagountou
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Extraction de Minerais et Matériaux d'Extraction
Type de conflit: 2ème niveau:Exploration de minerais
Traitement de minéraux
Marchandises spécifiques:Or
Terre
Eau
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

(en Français Ci-Dessous)

Voir plus
Superficie du projet:10 000
Niveau d'investissement:693 738 293
Type de populationRurale
Population affectée:16 000
Début du conflit:01/07/2010
Nom des entreprises privées ou publiques:International African Mining Gold Corporation (IAMGOLD) from Canada
Metalor from Switzerland
Acteurs gouvernementaux pertinents:Ministère des mines, gouvernement du Burkina Faso
Institutions Internationales et FinancièresThe World Bank (WB) from United States of America
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Action de Carême, Pain pour le Prochain, Ong Orcade, Food First Information and Action Network (Fian), Burkina, Fian International
Conflit et Mobilisation
IntensitéBASSE (un peu d'organisation au niveau local)
Niveau de conflitMobilisation afin d'obtenir des compensations pour les impacts endurés
Groupes mobilisés:Mineurs artisanaux
Travailleurs informels
Organisations internationales pour la justice environnementale
Paysans sans terres
Formes de mobilisation:Sabotage
Manifestations de rue/protestations
Dommages matériels/incendies criminels
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Insécurité alimentaire (dommages aux cultures), Perte de paysage/dégradation esthétique, Déforestatoin et perte de couverture végétale, Réduction de la connectivité écologique / hydraulique
Potentiel: Pollution des sols, Érosion, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Pollution ou diminution des eaux souterraines, Déversements de la digue contenant les déchets de la mine
Impacts sur la santéVisible: Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide, Décès
Potentiel: Exposition à des risques complexes aux conséquences inconnues ou incertaines (radiations, etc...), Malnutrition, Problèmes de santé liés à l'alcoolisme, la prostitution, Maladies et accidents professionnels
Impacts socio-économiquesVisible: Déplacement, Augmentation de la violence et des crimes, Manque de sécurité de l'emploi, absentéisme au travail, licenciements, chômage, Perte des moyens de subsistence, Militarisation et augmentation de la présence policière, Impacts spécifiques sur les femmes, Spoliation des terres, Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu, Autres impacts socio-économiques
Potentiel: Augmentation de la corruption/cooptation de différents acteurs, Problèmes sociaux (alcoolisme, prostitution, etc...), Violations des droits de l'homme
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Criminalisation des activistes
Nouvelle législation
Répression
Ciblage violent des activistes
Développement d’alternatives:(En Français Ci-Dessous) Pour aider à l'atténuation des conflits, ONG Orcade partage des informations et une compréhension de telle sorte que la communauté puisse éviter les malentendus et éviter les conflits, favorisant le dialogue. Ils expriment que la communauté affirme que la mine a été nuisible à leur gagne-pain et à leur négligence dans les conditions sociales dans les communautés entourant la mine. Avec le soutien d'Orcade dans les négociations, Essakane peut être en mesure d'avancer en essayant de retirer quelque chose du processus. Français: L’Ong Orcade Partage Les Informations pour Vérifier la Communauté à comprend Comment Mieux éviter Les Mal COMPRÉHENSIONS ET DU CONFLIT, EN FAVORISANT LE DIALOGUE ET ASSISTANT DE PRÉVENIR DU CONFLIT. ILS EXPRIMENT Que la Communauté a Reventiqué que la Mine est NuISIBLE AUX MOYENS DE VIVRE DE LA COMMUNATÉ ET Qu’ELLE NÉGLIGE LES SOCIALES DES DES COMMUNATÉS AUTOR DE LA MINE. AVEC L’APPUI d’Orcade aux Négociations, Essakane Pourrait Mieux Avancer pour Obtenir Quelque choisi de Cet Procés.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:La suppression des travailleurs mécontents et la réduction de l'emploi dans la zone n'ont maintenu le statu quo que dans le village. Il est clair que les droits de l'homme de ceux qui vivent autour d'Essakane ne sont pas respectés, malgré la fourniture de certaines campagnes de développement.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

2003 Mining Code
[click to view]

LOI N° 036­2015/CNT PORTANT CODE MINIER DU BURKINA FASO. JO N

°44 DU 29 OCTOBRE 2015
[click to view]

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

Le profit plus important que les droits humains ?
[click to view]

2003 Law of mining
[click to view]

INITIATIVE POUR LA TRANSPARENCE DANS LES INDUSTRIES

EXTRACTIVES
[click to view]

Presentation on the BF Mining Sector
[click to view]

Luning, S. 2008. Liberalisation of the Gold Mining Sector in Burkina Faso. Review of African Political Economy. Volume 35, Issue 17.
[click to view]

Small-Scale Mining in Burkina Faso
[click to view]

Gueye, D. (no date). ETUDE SUR LES MINES ARTISANALES ET LES EXPLOITATIONS MINIERES A PETITE ECHELLE AU BURKINA FASO. International Institute for Environment and Development.
[click to view]

Nous voulons rassurer Metalor
[click to view]

Ce qui a marqué le secteur minier Burkinabè en 2015
[click to view]

Burkina Faso: La soif d'or
[click to view]

New mining code in Burkina Faso should not affect current operations — Iamgold
[click to view]

Manifestation des Populations à ESSAKANE : l’ex-maire de Falangoutou arrêté à Dori
[click to view]

After the gold rush - Esskane Mine
[click to view]

Attaques dans la province du Soum
[click to view]

Fin du contrat de Djamnati sécurité à Essakane SA: la décision de la mine contestée par les populations locales
[click to view]

Burkina Faso: Manifestation contre IAMGOLD/Essakane S A - 28 prévenus ont comparu
[click to view]

Le Burkina Faso adopte un nouveau code minier
[click to view]

Gestion des conflits : 48 h pour renforcer la cohabitation entre compagnies minières et communautés locales
[click to view]

Burkina E-Mine
[click to view]

IAMGOLD Essakane SA à Goulgountou : un don de caprins pour régénérer le cheptel
[click to view]

Goldrush follows the artisanal miners in Burkina Faso
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

Chambres des Mines Video about Local Development
[click to view]

Méta-informations
Collaborateur:Julie L. Snorek, EJAtlas, [email protected]
Dernière actualisation25/06/2017
ID du conflit:2821
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.