Dernière actualisation:
21-09-2017

Industries de la colonisation israélienne polluant Tulkarem, Palestine

L'usine chimique israélienne fermée par l'ordonnance du tribunal en Israël due à des émissions toxiques est désormais déplacée à travers la ligne verte et continue d'exploiter de graves impacts sur la santé.



Description:

Activités de Geshuri, une entreprise d'agrochimie israélienne privée qui fabrique des pesticides et des engrais a été dénoncée par les implications potentielles graves sur la santé de son site d'occupation pour les nombreux résidents voisins des usines.
Et
et la société a été située à l'origine dans les Israéliens Ville côtière de Netanyana, mais a été fermée par une ordonnance du tribunal en 1982 après que les habitants se sont plaints en raison de ses plantes émissions toxiques et ont été déplacées à la terre, volée à cet effet, à la périphérie de la ville palestinienne de Tulkarem dans le nord-est de La Cisjordanie où la pollution, peu importe, continue l'apace et l'usine appelée Keshet Prima, peut éviter les lois environnementales strictes d'Israël. Cela fait partie d'une zone industrielle entre Tulkarm et Israël appelé Nitzanei Shalom qui abrite 12 usines chimiques israéliennes. . Les voisins affirment que les déchets chimiques et les émissions de produits chimiques de l'usine ont permis de ruiner les terres agricoles autour de l'usine, de la pollution des eaux terrestres et de l'air et des taux de maladies accrus, notamment les maladies respiratoires, les infections oculaires et le cancer. En outre, l'usine Geshuri ne fonctionne pas pendant les mois où les vents soufflent dans la direction d'Israël.

Informations essentielles
Nom du conflit:Industries de la colonisation israélienne polluant Tulkarem, Palestine
Pays:Palestine
État ou province:banque de l'Ouest
Localisation du conflict:Tulkarem
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits Industriels et relatifs aux Services
Type de conflit: 2ème niveau:Industries Chimiques
Marchandises spécifiques:Produits chimiques
Pesticides
Déchets industriels
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

500 Dunams: (1 Dunam = 1000 mètres carrés)

Type de populationSemi-urbaine
Population affectée:60.000 (population turlkarm)
Début du conflit:01/01/1987
Nom des entreprises privées ou publiques:Keshet Prima and Geshuri from Israel
Acteurs gouvernementaux pertinents:Forces occupantes israéliennes, ministère de l'Industrie Israël Commerce et Emploi
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Union des agriculteurs locaux, des organisations de la société civile, des organisations de défense des droits de l'homme.
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Ouvriers industriels
Travailleurs informels
Gouvernment local/partis politiques
Voisins/Citoyens/communautés
Mouvements sociaux
Syndicats
Scientifiques/profesionnels locaux
Formes de mobilisation:Recherche participative au niveau communautaire (études épidémiologiques populaires, etc...)
Rédaction de rapports alternatifs/Création de savoirs alternatifs
Développement d'un réseau/action collective
Engagement d'ONG nationales et internationales
Poursuites, affaires judiciares, activisme judiciaire
Militantisme s'appuyant sur les médias/médias alternatifs
Lettres et pétitions officielles de doléance
Campagnes publiques
Dommages matériels/incendies criminels
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Pollution atmosphérique, Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Feux, Perte de paysage/dégradation esthétique, Pollution des sols, Érosion, Débordement des sites de stockage des déchets, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Pollution ou diminution des eaux souterraines
Potentiel: Insécurité alimentaire (dommages aux cultures)
Impacts sur la santéVisible: Maladies et accidents professionnels, Autres maladies liées à des facteurs environnementaux, Exposition à des risques complexes aux conséquences inconnues ou incertaines (radiations, etc...)
Potentiel: Décès, Autres impacts sur la santé
Impacts socio-économiquesVisible: Manque de sécurité de l'emploi, absentéisme au travail, licenciements, chômage, Perte des moyens de subsistence, Militarisation et augmentation de la présence policière, Violations des droits de l'homme, Spoliation des terres, Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu, Autres impacts socio-économiques
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Décision judiciaire (échec pour la justice environnementale)
Application des régulations existantes
Nouvelle législation
Développement d’alternatives:En juin 2016, l'autorité de la qualité de l'environnement palestinien (EQA) a déposé une notification avec le Secrétariat de la Convention de Bâle à propos d'un incident de deux camions illégales de déchets dangereux provenant de la zone industrielle de la colonisation de Nitzane Shalom de Israël (Geshuri) capturée en route en avril 2016 à la décharge Zahrit al-Finchan (près de Jénine). Un rapport de comptroller d'État israélien de 2011 à condition que le règlement industriel (appelé Mesila) soit non autorisé et est construit sans permis de construire grâce à la prise de contrôle des terres palestiniennes. En outre, il est contraire au droit international d'utiliser cette décharge pour la cession de déchets dangereux. Selon les accords d'Oslo, les déchets dangereux du territoire palestinien occupé doivent être transportés pour une élimination appropriée à une décharge israélienne, car les autorités palestiniennes respectives ont été limitées de l'élaboration d'un emplacement approprié pour l'élimination de l'environnement des déchets toxiques. En réponse à la notification de la Palestine, Israël affirmait que les déchets n'étaient pas la leur parce qu'il est venu d'un règlement industriel. Cependant, étant donné que la responsabilité des déchets dangereux en vertu de la Convention s'étend à des «domaines de compétence», cette affirmation a été rejetée par le Secrétariat. Selon la Convention de Bâle, un "mouvement transfrontalier" de déchets implique le mouvement des déchets de "une zone sous la juridiction nationale d'un État" à un autre. Les domaines de la compétence nationale incluent «toute terre, zone maritime ou espace aérien au sein d'un État exerçant une responsabilité administrative et réglementaire conformément au droit international en ce qui concerne la protection de la santé humaine ou de l'environnement». Les colonies israéliennes sont sous contrôle israélien en tant que législation civile israélienne réglemente les établissements d'autorités de règlement et s'applique extraterritorialement à des colons israéliens individuels. À la suite du processus de négociation à médiation fourni par le Secrétariat de la Convention de Bâle, la Palestine a réussi à gagner un accord d'Israël pour que les déchets soient transférés à travers la ligne verte, afin de disposer de manière appropriée en Israël. Il s'agit d'une victoire significative de la Palestine, démontrant un moyen possible d'utiliser le droit international de l'environnement pour tenir Israël responsable de la violation des droits environnementaux et de l'homme des Palestiniens et de rechercher des recours appropriés. Cependant, en acceptant les conséquences de ses actions criminelles, Israël a demandé que l'affaire ne soit pas publiée sur le site Web de la Convention de Bâle. Malgré le manque de divulgation publique sur l'affaire à ce jour, il reste une première étape importante pour rechercher des mesures correctives efficaces pour les crimes environnementaux commis par Israël contre les communautés palestiniennes. [3]
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Pas sur
Expliquez brièvement:La tentative de remèdes, y compris une action nuisible, est en cours.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

[1] Article 12(5) on Environmental Protection of Annex III of The Interim Agreement on the West Bank and the Gaza Strip (Oslo II). According to this article: “Both sides shall respectively adopt, apply and ensure compliance with internationally recognized standards concerning the following: levels of pollutants discharged through emissions and effluents; acceptable levels of treatment of solid and liquid wastes, and agreed ways and means for disposal of such wastes; the use, handling and transportation (in accordance with the provisions of Article 38 (Transportation)) and storage of hazardous substances and wastes (including pesticides, insecticides and herbicides); and standards for the prevention and abatement of noise, odor, pests and other nuisances, which may affect the other side.”

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

[1] Environmental Injustice in Occupied Palestinian Territory: Problems and Prospects, Al Haq 2015
[click to view]

[2] Human Rights Watch. “Occupation Inc.: How Settlement Businesses Contribute to Israel’s Violations of Palestinian Rights”. 19 January 2015.
[click to view]

[3] Al-Haq, "Environmental Rights Case Succeeds in Holding Israel Accountable for Illegal Hazardous Waste Dumping in Palestine". 25 August 2016.
[click to view]

Tulkarem: A city under dust
[click to view]

Huge explosion and fire in illegal Israeli chemical factory in Tulkarm on Thursday night
[click to view]

The Socio-economic Impact of Settlements on Land, Water, and the Palestinian Economy
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

Part 2 : Israel's chemical factories in Tulkarem, West Bank, 5-3-2010
[click to view]

Part 1 : Israel's Chemical Factories in Tulkarem, West Bank, 5-3-2010
[click to view]

Autres commentaires:Cherchez une publication à venir de l'injustice environnementale du territoire palestinien occupé par Al Haq et Heinrich Boll Foundation. http://www.alhaq.org/publications/environmentiment.injustice.report.fr.pdf
Méta-informations
Collaborateur:Environmental Justice in Palestine team www.ejpalestine.blogspot.com and Al-Haq Organization, medi[email protected]
Dernière actualisation21/09/2017
ID du conflit:1503
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.