Dernière actualisation:
03-08-2017

Dispute sur les terres autochtones de Miskito, Nicaragua

Les communautés autochtones de toute la côte des Caraïbes du Nicaragua se disent attaquées par des colons qui ont repris leurs terres ancestrales. Au moins 30 Miskitos ont été tués dans ce conflit.



Description:

Dans le cadre des négociations après de nombreuses années de conflit interne, en 1987, le gouvernement nicaraguayen a créé les régions autonomes de l'Atlantique (Raa-North et Raa-South) et a conféré sa gestion aux autochtones Miskito et à d'autres communautés ethniques. Ces terres sont protégées par la loi 445 qui reconnaît les «biens communautaires autochtones» et a établi ces terres comme non dérogables, inaliénables, non attachables et exonérés d'impôt (Art. 3 »Las Tierras Comunales pas se puededen y fils inémbargables, inaliénables, inaliénables E imprescriptibles "). La constitution politique du Nicaragua établit que ces terres indigènes ne peuvent pas être vendues, achetées ou échangées. Cependant, le trafic foncier illégal est menacé de subsistance de Miskito depuis la dernière décennie. L'augmentation des colons ou des "colonos" dans la région a provoqué des litiges. Les colons sont constitués par de petits paysans mais aussi par de grands agriculteurs désireux d'étendre leurs entreprises, les contrebandiers et les éleveurs. Le conflit foncier a atteint des niveaux élevés de violence: les attaques d'incendie contre les communautés autochtones, les enlèvements, les tortures et les meurtres sont quelques-uns des actes violents dénoncés par Miskito. Ils blâment les attaques contre les «colons» qui occupent leurs territoires ancestraux - parfois avec le soutien des autorités du gouvernement local. Selon un rapport approfondi (1) les deux responsables du parti officiel Frente Sandinista de Liberación Nacional (FSLN) et le parti politique de Yatama font partie des ventes de terres illégales. En 2015, les colons ont attaqué avec Fire la communauté Polo Paiwa. Les habitants se sont enfuis vers d'autres communautés proches. En raison de la violence et des déplacements, les groupes autochtones ont traversé la limite à la recherche d'un refuge au Honduras. Selon un Center for Justice and Human Rights (Centro Por la Justicia y Derechos Humanos de la Costa Atlática de Nicaragua- cejudhcan), le conflit foncier a laissé 3000 personnes déplacées et au moins 32 Miskitos ont été tués. La revendication de Misko pour le Tasba PRI qui signifie que la «terre libre» poursuivait leurs activités ancestrales telles que l'agriculture, la pêche et l'exploitation artisanale. Pour Miskitos, ces événements remontent à une autre fois, lorsqu'ils ont combattu le gouvernement sandiniste de gauche dans une quête pour garder leur terre dans la guerre civile dans les années 1980.

Informations essentielles
Nom du conflit:Dispute sur les terres autochtones de Miskito, Nicaragua
Pays:Nicaragua
État ou province:Región Autónoma del Atlántico Norte (Raan)
Précision de l'emplacementMOYENNE (Niveau régional)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits relatifs à la Terre et à la Biomasse (Fôrets, Agriculture, Zones de Pêche, Gestion du Bétail)
Type de conflit: 2ème niveau:Déforestation
Exploitation forestière et extraction des ressources forestières non ligneuses
Conflits liés à l'acquisition de terres
Marchandises spécifiques:Terre
Bois
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

Le Miskito est le plus grand groupe autochtone de la côte des Caraïbes (jusqu'à 300 000 Miskito).

Type de populationRurale
Population affectée:300 000
Acteurs gouvernementaux pertinents:Ministre de Recursos Naturats (Marena); Policine nacional
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Ejos: Asamblea Territorial y Comunal.; Supporters: Centro Por la Justicia y Derechos Humanos de la Costa Atlática de Nicaragua (cejudhcan),
Conflit et Mobilisation
IntensitéHAUTE (généralisée, mobilisation de masse, violence, arrestations, etc...)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Mineurs artisanaux
Communautés autochtones ou traditionnelles
Organisations locales pour la justice environnementale
Voisins/Citoyens/communautés
Groupes racialement/ethniquement disciminés
Scientifiques/profesionnels locaux
Groupes religieux
Ejos nationaux
Pêcheurs
Formes de mobilisation:Engagement d'ONG nationales et internationales
Dommages matériels/incendies criminels
Menaces d'utiliser les armes
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Déforestatoin et perte de couverture végétale, Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Insécurité alimentaire (dommages aux cultures), Pollution des sols, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux
Impacts sur la santéPotentiel: Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide, Violence liée aux impacts sru la santé (homicides, viols, etc...)
Impacts socio-économiquesVisible: Augmentation de la corruption/cooptation de différents acteurs, Déplacement, Augmentation de la violence et des crimes, Perte des moyens de subsistence, Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles, Militarisation et augmentation de la présence policière, Violations des droits de l'homme, Spoliation des terres, Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Corruption
Criminalisation des activistes
Meurtres
Migration/déplacement
Répression
Ciblage violent des activistes
1) Imprimé la loi existante 2) Enlèvement 3) Au moins 30 Miskitos ont été tués.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:La violence augmente et le gouvernement nicaraguayen n'a pas fait assez pour régler ce conflit foncier.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

Régimen de Propiedad Comunal de los Pueblos Indígenas y Comunidades Étnicas de las Regiones Autónomas de la Costa Atlántica y de los Ríos, Bocay, Coco, Indio y Maíz (Ley 445)
[click to view]

El infierno de los miskitos
[click to view]

Nicaragua Dispute Over Indigenous Land Erupts in Wave of Killings
[click to view]

El éxodo de los miskitos
[click to view]

(1) Corrupción y muerte en territorio miskito
[click to view]

La guerra oculta de Nicaragua
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

Reportaje Especial: Corrupción y muerte en territorio miskito
[click to view]

Méta-informations
Dernière actualisation03/08/2017
ID du conflit:2917
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.