Dernière actualisation:
13-03-2015

NAM MANG 3 HYDROPOWER DAM, LAO PDR

Le barrage hydroélectrique et d'irrigation Nam Mang 3 relativement petit a provoqué les premières manifestations dirigées par les villageois contre le secteur hydroélect



Description:

Le barrage relativement petit Nam Mang 3, avec une capacité installée de 40 MW, a provoqué une manifestation sans précédent par les minorités ethniques touchées, menacée d'être déplacée pour faire de la place pour le réservoir. Le 22 novembre 2002, une quarantaine de villageois, armés d'armes à feu et de bâtons, ont marché vers le chantier de construction, exhortant les entrepreneurs à arrêter les travaux et à informer les villageois du projet, où ils seraient délocalisés et quel type de compensation qu'ils recevraient [ 1]. Selon International Rivers [1], il s'agissait de la première protestation dirigée par les villageois contre les barrages hydroélectriques dans le RDP lao, un secteur connaissant une croissance énorme depuis le début du millénaire [2]; Une grande partie de celle-ci en raison de l'implication de la Thaïlande en tant qu'importateur contractuel de l'hydroélectricité a produit [3; 4].

Sur la base d'une étude de pré-failabilité [4], la construction de la construction de la construction de la construction de la construction de la construction de la construction de la construction de la Le barrage a commencé fin 2001, caractérisé par un manque d'évaluations d'impact adéquates, de planification non transparente, de financement et d'approbation [1]. Les prêts pour le projet de 63 millions de dollars ont été accordés en grande partie par la Banque chinoise d'importation d'exportation (80%) et en partie (20%) par l'électrite du Laos (EDL) [5]. Les rapports [1; 4] ont estimé qu'environ 2 745 personnes devaient être déplacées à partir de la zone du bassin versant et du réservoir, tandis que 12 800 autres personnes en amont et en aval seraient affectées négativement par la modification de la dynamique hydrologique et le déclin connexe des pêcheries. Situé dans la zone nationale protégée de Phou Khao Khouy, le réservoir du barrage affecte la biodiversité de la faune, et des lignes de transmission supplémentaires et des routes d'accès fragment des habitats de fragment, tout en fournissant des points d'entrée pour les bûcherons illégaux [1]. Outre les impacts sociaux et environnementaux, sa viabilité économique a également été remise en question, pour laquelle la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et la Banque asiatique de développement ont exhorté à arrêter le projet, ce qui soulève des préoccupations concernant le fardeau de la dette croissante de la RPS Lao [1]. Néanmoins, la construction a été achevée en 2004.

Depuis le début de la planification du projet, les villageois touchés, principalement ethniques, n'ont pas été informés de la construction ou de l'impact social Les mesures d'atténuation et de rémunération [1] et les évaluations de l'impact environnemental n'ont été achevées qu'après la fin de la construction [4]. Les villageois protestataires, exigeant des informations et participation à l'atténuation de l'impact, réalisés pour arrêter les activités de construction pendant quelques jours; Cependant, ils n'ont pas pu arrêter le projet, tiré par les intérêts d'entreprise et gouvernementaux, qui ont répondu en envoyant des unités militaires sur le site pour intimider les villageois [1]. Bien que cette manifestation ait marqué un événement sans précédent dans l'engagement public des personnes contre les projets hydroélectriques dans le RDP lao, il reste, jusqu'à présent, l'un des rares cas de protestation publique dans un pays où la société civile est largement réprimée.

Informations essentielles
Nom du conflit:NAM MANG 3 HYDROPOWER DAM, LAO PDR
Pays:Laos PDR
État ou province:Province de Vientiane
Localisation du conflict:Village de Namyam, district de Thulakhom
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Gestion de l'Eau
Type de conflit: 2ème niveau:Conflits liés à l'acquisition de terres
Conflits relatifs aux barrages et à la distribution de l'eau
Marchandises spécifiques:Terre
Electricité
Eau
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

La plante hydroélectrique NAM Mang 3 est un projet polyvalent; Il produit de l'électricité et soutient l'irrigation [5].

Voir plus
Superficie du projet:1 000 ha (taille du réservoir)
Niveau d'investissement:63 000 000
Type de populationRurale
Population affectée:2 745 personnes déplacées; 6 000 affectés négativement en amont; 6 800 personnes ont affecté négativement en aval
Début du conflit:22/11/2002
Fin du conflit:31/12/2004
Nom des entreprises privées ou publiques:Electricite du Laos (EdL) from Lao PDR
China International Water and Electric Corporation (CWE) (CWE) from China
Resource Management and Research LLP (RMR) (RMR) from United Kingdom - consultancy
Institutions Internationales et FinancièresAsian Development Bank (ADB) - The first feasibility study was conducted by the Asian Development Bank (ADB), which later on stepped back from the project [1]
Export-Import Bank of China from China
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Rivières internationales
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Communautés autochtones ou traditionnelles
Organisations internationales pour la justice environnementale
Groupes racialement/ethniquement disciminés
Pêcheurs
Formes de mobilisation:Blocus
Engagement d'ONG nationales et internationales
Campagnes publiques
Manifestations de rue/protestations
Menaces d'utiliser les armes
Refus d'être indemnisé
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Perte de paysage/dégradation esthétique, Déforestatoin et perte de couverture végétale, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Réduction de la connectivité écologique / hydraulique
Potentiel: Insécurité alimentaire (dommages aux cultures), Pollution ou diminution des eaux souterraines
Impacts sur la santéVisible: Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide
Potentiel: Malnutrition
Impacts socio-économiquesVisible: Déplacement, Perte des moyens de subsistence, Militarisation et augmentation de la présence policière, Violations des droits de l'homme, Spoliation des terres, Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu
Potentiel: Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles, Problèmes sociaux (alcoolisme, prostitution, etc...)
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Compensation
Migration/déplacement
Répression
Renforcement de la participation
Développement d’alternatives:Certains villageois ont refusé d'être réinstallés, d'autres revendiquaient une compensation adéquate [1]. Les rivières internationales de l'ONG ont demandé à arrêter le projet [1], ainsi que des donateurs internationaux tels que la Banque mondiale, le FMI et la banque de développement asiatique ont fait pression sur le PDR Lao pour arrêter le projet pour des raisons économiques [1].
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:Le projet a continué
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

Water and Water Resources Law, Lao PDR
[click to view]

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

[1] International Rivers, 2003. New Lao dam Embroiled in Controversy: Report from a Fact-Finding Mission to the Nam Mang 3 Hydropower Project. (accessed 12/03/2015)
[click to view]

[2] International Rivers, 2008. Power Surge: The Impacts of Rapid Dam Development in Laos. Report (accessed 10/03/2015)
[click to view]

[3] Middleton, C. (2012). Transborder Environmental Justice in Regional Energy Trade in Mainland South-East

Asia. ASEAS - Austrian Journal of South-East Asian Studies, 5(2), 292-315.
[click to view]

[4] Matthews, N., 2012. Water grabbing in the Mekong basin - An Analysis of the winners and losers of Thailand's hydropower development in Lao PDR. Water Alternatives 5(2), 392-411.
[click to view]

[5] Website of EdL - Electricité du Lao (accessed 12/03/2015)
[click to view]

Méta-informations
Collaborateur:A. Scheidel (ICTA-UAB) / arnim.scheidel "at" gmail.com
Dernière actualisation13/03/2015
ID du conflit:1865
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.