Dernière actualisation:
11-12-2017

Pt Indo Bharat Rayon Viscose Plant, Indonésie

La plus grande usine de viscose en Indonésie peut présenter de graves risques pour la santé des travailleurs de l'usine et des résidents locaux par le biais de processus toxiques, de la pollution atmosphérique, de la pollution de l'eau et du déversement illégal de déchets toxiques.



Description:

Contexte: La viscose (ou la rayonne) a souvent été commercialisée comme une alternative plus durable écologiquement durable au polyester car contrairement au polyester qui est fabriqué à partir de pétrochimiques, la viscose est fabriquée à partir de cellulose. Il est également loué par certaines marques de mode car elle nécessite moins d'eau à produire par rapport au coton. La viscose se trouve dans une grande variété de vêtements et est utilisée par presque toutes les grandes marques de mode. Bien qu'il ne soit pas intrinsèquement insoutenable, c'est le processus de production de Viscose qui présente une histoire très problématique. Fondamentalement, la pulpe de bois est extraite du bois, puis transformée en fibre de base de viscose (VSF) et fil de filament par un processus très chimique à l'aide de disulfure de carbone. La production de viscose est confrontée à un problème à trois volets: le risque de déforestation des forêts anciennes, les risques professionnels des travailleurs d'usine qui sont exposés à des toxines très dangereuses qui ont été liées à des dommages neurologiques et à une forte contamination qui résulte d'une mauvaise gestion des déchets des usines de viscose, pas Polluant uniquement les eaux et l'air à proximité, mais provoquant des maladies généralisées aux villageois à proximité des usines [1] [3].

L'Indonésie a produit 439 milliards de tonnes de fibre de viscose en 2016 [1]. L'usine de rayons PT Indo Bharat est la plus grande usine de viscose en Indonésie et la deuxième plus grande au monde [1]. Il appartient au conglomérat indien Aditya Birla, et les marques bien connues qui leur leur procurent incluent H&M (Suède), ASOS (Royaume-Uni), Marks & Spencer (UK), Tesco (Royaume-Uni), Zara / Inditex (Espagne), Levi's (États-Unis) et United Colors of Benetton (Italie) [1]. La rayonne Indo Bharat (IBR) «produit des fibres de base visqueuses, du sulfate de sodium anhydre et de l'acide sulfurique» [1]. L'usine est à proximité de Citarum River, qui a été le centre de nombreux différends de pollution liés à l'usine textile (https://ejatlas.org/conflict/pt-kahatex-pt-insan-sandan-internusa-and-pt-five-star- textile) et environ 7 km à l'extérieur de la ville de Purwakarta, avec plusieurs villages entourant l'usine [1].

Mobilisation et résistance: le 2 janvier 1999, les travailleurs et les résidents locaux ont protesté contre les IBR en raison d'une pollution atmosphérique forte causée par l'usine de Purwakerta [2]. C'était une mobilisation violente avec des manifestants pénétrant dans les vicités de l'usine de viscose, brûlant la porte et brisant les fenêtres. Le manifestant a exigé une compensation pour les résidents qui souffrent d'odeurs de gaz soufre lourdes provenant de l'usine de viscose [2]. L'usine de viscose PT South Pacific à proximité a également été attaquée à la même date. En mars 2011, «Wahana Pemerhati Lingkungan Indonesia (Wapli), une ONG basée à Purwakarta, en Indonésie, a déposé une plainte après que IBR ait déversé illégalement des déchets de charbon, y compris les cendres volantes, dans ce qui était un lac derrière l'usine, à côté de la rivière Citarum. " [1]. IBR a été reconnu coupable de ces accusations en juin 2016 et la société a été condamnée à une amende d'environ 673 000 € avec le PDG potentiellement accusé de prison [1]. Malgré cette action en justice, Wapli soutienne que IBR n'a pas mis en œuvre des modifications pour rectifier cette situation. Modification des enquêteurs des marchés a observé des particules jaunes le long de la rivière Citarum qui seraient des déchets de soufre de l'IBR. Les villageois et les ONG croient que IBR jette ces déchets la nuit lorsque personne ne regarde [1].

Impacts environnementaux et de santé: Les enquêteurs de l'évolution des marchés ont visité la zone où IBR s'est avéré avoir déversé illégalement des déchets de charbon, qui est désormais en grande partie un paddy de riz. Ceci est potentiellement très dangereux, d'autant plus que les agriculteurs ne semblent pas avoir été informés des risques d'agriculture sur de telles terres contaminées [1]. L'équipe d'enquête sur les marchés changeants a également visité certains villages à proximité: Kampung Sawah, Desa Cilanap et Kecamatan Babak Cikao. En interviewant les résidents locaux, ils ont été informés que la pollution, ce qui provoque une odeur terrible, les habitants sont également malades. Ils ont également trouvé des sacs ouverts de fibres de viscose à partir de viscose IBR et PT du Pacifique Sud. On pense que les villageois sont employés comme des «intermédiaires» par les sociétés de viscose pour laver la viscose dans la rivière (qui a été considérée comme un équipement de protection), qui pose des risques pour la santé potentiellement graves pour les villageois et pollue la rivière [1] . Aujourd'hui, il ne semble pas y avoir d'activité de pêche dans la rivière Citarum autour de ces villages car il est devenu non rentable, en outre, les villageois ont déclaré aux enquêteurs que personne ne nage plus dans la rivière [1].

Informations essentielles
Nom du conflit:Pt Indo Bharat Rayon Viscose Plant, Indonésie
Pays:Indonésie
État ou province:Java Ouest
Localisation du conflict:Cilangkap, Babakankao, Purwakarta Regency
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits Industriels et relatifs aux Services
Type de conflit: 2ème niveau:Industries Chimiques
Déchetteries, traitement de déchets toxiques, décharges non contrôlées
Activités de fabrication
Marchandises spécifiques:Produits manufacturés
Produits chimiques
Eau
Déchets industriels
Fibre de base de viscose, sulfate de sodium anhydre, acide sulfurique.
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

Indo Bharat Rayon a commencé ses opérations en Indonésie en 1974, et l'usine de Purwakarta a ouvert ses portes en 1982. L'usine IBR a été agrandie en 2015 pour augmenter la capacité de l'usine de fibre de base visqueuse (VSF) et d'acide sulfurique. L'expansion a coûté environ 60 millions de dollars.

Type de populationSemi-urbaine
Début du conflit:02/01/1999
Nom des entreprises privées ou publiques:Aditya Birla Group from India
Indo Bharat Rayon from India
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Walhi, https://walhi.or.id/ Wahana Pemerhati Lingkungan Indonesia (Wapli)
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitMobilisation afin d'obtenir des compensations pour les impacts endurés
Groupes mobilisés:Ouvriers industriels
Organisations locales pour la justice environnementale
Voisins/Citoyens/communautés
Formes de mobilisation:Poursuites, affaires judiciares, activisme judiciaire
Manifestations de rue/protestations
Dommages matériels/incendies criminels
Grèves
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Pollution atmosphérique, Débordement des sites de stockage des déchets, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux
Potentiel: Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Insécurité alimentaire (dommages aux cultures), Perte de paysage/dégradation esthétique, Pollution des sols, Pollution ou diminution des eaux souterraines
Impacts sur la santéVisible: Exposition à des risques complexes aux conséquences inconnues ou incertaines (radiations, etc...)
Potentiel: Accidents, Maladies et accidents professionnels, Décès, Autres maladies liées à des facteurs environnementaux
Impacts socio-économiquesPotentiel: Manque de sécurité de l'emploi, absentéisme au travail, licenciements, chômage, Perte des moyens de subsistence, Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles, Violations des droits de l'homme
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Corruption
Décision judiciaire (victoire pour la justice environnementale)
IBR a été reconnu coupable d'accusations en juin 2016 et la société a été condamnée à une amende d'environ 673 000 €, le PDG risque une peine de prison [1]. Malgré cette action en justice, Wapli soutienne que IBR n'a pas mis en œuvre des modifications pour rectifier cette situation.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:L'usine IBR est toujours en service et il n'y a eu aucune observation ou preuve d'amélioration de leur gestion des déchets ou de leurs processus de production toxique.
Sources et documentation
Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

[3] Blanc, P.D. 2016, Fake silk: the lethal history of viscose rayon, Yale University Press, Cumberland.

[1] Changing Markets Foundation 2017, Dirty Fashion: How pollution in the global textiles supply chain is making viscose toxic
[click to view]

[2] World Socialist Website 1999, Workers Struggles: Asia, "Hundreds attack two factories for environmental pollution", 9 January 1999.
[click to view]

Autres commentaires:Cette feuille s'inspire principalement du rapport en changeant les marchés de la Fondation 2017, "Dirty Fashion: How Pollution in the Global Textiles Supply Chain rend Viscose toxique"
Méta-informations
Collaborateur:Mariko Takedomi Karlsson, research intern @ EnvJustice, [email protected]
Dernière actualisation11/12/2017
ID du conflit:3166
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.