Dernière actualisation:
18-01-2016

Reconnaissance des terres autochtones de Raposa Serra do Sol, Brésil

Après des décennies de répression et de lutte pour leurs droits, les communautés autochtones de Reposa Serra do Sol ont obtenu la reconnaissance de leur territoire en 2005. Néanmoins, la défense de leurs terres et de leurs droits de l'homme reste une affaire brûlante.


Description:

Les peuples autochtones de Raposa Serra do Sol (les communautés Makuxi, Wapichana, Tuerrepang, Ingarik et Patamana) ont combattu pendant 30 ans afin de rétablir et de protéger leurs droits sur des terres ancestrales, menacées par Fazendeiros et Garimpeiros (éleveurs de bétail, producteurs de riz et Les chasseurs d'or), qui ont exploité et occupaient leurs terres depuis des siècles. $% et $% et accrochage foncier sont également associés au déploiement militaire. Sous la prétexte de renforcer la présence de l'armée brésilienne sur ses frontières, la présence militaire sur les terres autochtones se réunit avec une répression violente récurrente des Communautés [1 et 2]. $% Et 2% de personnes et des autochtones ont réagi contre violation de leur droit constitutionnel de vivre dans Les territoires qui ne peuvent pas être saisis, une exigence essentielle pour l'autodétermination. Au cours de l'Assemblée générale, Tuxauas en 2002, les dirigeants des Communautés autochtones ont identifié les diverses activités pénétrantes à leur terrriroy sans leur consentement et menaçant son intégrité et son équilibre précaire, parmi lesquels l'extraction d'or illicite, les propriétaires fonciers, la construction d'un composé militaire dans Uiramutà (et Le programme militaire de Calha Norte), une grille d'électricité, etc. En plus de cela, deux parcs nationaux (Monte Roraima et Serra da Mocidade) empêchent les communautés autochtones d'avoir un accès exclusif aux ressources naturelles [6]. Réunis à l'Assemblée générale Tuxauas en 2002, les communautés autochtones ont appelé une lettre ouverte aux autorités pour la délimitation officielle de leur territoire. Une telle avancée protégerait juridiquement le Raposa Serra do Sol des colons des étrangers. Ceci est fait en 2005 par le décret présidentiel de Lula, qui reconnaît la continuité territoriale de Raposa Serra do Sol La continuité territoriale et que cela accorde également l'autonomie des communautés autochtones et implique l'évacuation des propriétaires de la région. $% Et $% et toujours le gouvernement fédéral de la Roraima et Les propriétaires terriens ont appelé la Cour suprême, contestant la délimitation de Raposa Serra do Sol en tant que territoire indigène. Au début de 2009, la Cour suprême a satisfait aux droits fonciers des communautés autochtones. Néanmoins, la décision de la Cour suprême a été suivie de 19 conditions qui limitent ces mêmes droits. En effet, en cas de ressources naturelles trouvées sur leur territoire, les communautés ne doivent pas être consultées [3]. L'argument de ce mode de procédure est de placer le principe de la souveraineté nationale comme une priorité sur les droits indigènes. $% Et% de $ et en 2013, un rassemblement à Borro, Raposa Serra Do Sol, commémorait la décision de la Cour suprême de 2009 . C'est également l'occasion de protester contre l'amendement constitutionnel proposé (PEC) 215 [4]. L'amendement aurait transféré la décision de pouvoir de délimiter des terres autochtones de Funai au Congrès, rendant les nouvelles reconnaissances de terres beaucoup plus difficiles. Le (PEC) 215 a soulevé une contestation forte, large et nationale. Il a finalement été rejeté d'ici la fin de 2015 [5]. $% Et $% et

Informations essentielles
Nom du conflit:Reconnaissance des terres autochtones de Raposa Serra do Sol, Brésil
Pays:Brésil
État ou province:Roraima
Localisation du conflict:Repposa serra do sol
Précision de l'emplacementMOYENNE (Niveau régional)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits relatifs à la Terre et à la Biomasse (Fôrets, Agriculture, Zones de Pêche, Gestion du Bétail)
Type de conflit: 2ème niveau:Conflits liés à l'acquisition de terres
Déforestation
Exploration de minerais
Installations militaires
Marchandises spécifiques:Terre
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

Les dirigeants autochtones ont été assassinés depuis 1970 à la recherche de la reconnaissance de leurs terres. La déforestation s'est produite dans ces terres est d'un équivalent de 22 000 hectares. L'extension de l'État Roraima est de 22 411 800 hectares, dont elle est délimitée en tant que territoire indigène une superficie de 10 311 679 hectares. La participation du territoire indigène de Reposa Serra Do Sol est de 7,8%, tandis que la population autochtone est de 46 309 sur 394 493 dans Reposa Terra do Sol. Aujourd'hui, Raposa Serra do Sol Reserve est la deuxième plus grande du Brésil en extension (1,7 million d'hectares) et le plus peuplé avec 17 000 habitants [3].

Superficie du projet:10,311,679
Type de populationRurale
Début du conflit:10/1970
Acteurs gouvernementaux pertinents:Gouvernement du Brésil, Gouvernement de l'État de Roraima - Brésil, Ministère de la Défense - Brésil, Funai (Département des affaires autochtones du Brésil)
Institutions Internationales et FinancièresInter- American Commission on Human Rights
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Makuxi Personnes autochtones - Brésil, Wapicana Personnes autochtones - Brésil, Tuerpang Personnes autochtones - Brésil, Personnes autochtones Ingariko - Brésil, Patamana People autochtone - Brésil, Conseil autochtone de Roraima (CIR), Sociedade de Defesa Dos Indígenas Unidos de Roraima (Sodiur), Rainforest Fondation
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Communautés autochtones ou traditionnelles
Organisations locales pour la justice environnementale
Formes de mobilisation:Blocus
Engagement d'ONG nationales et internationales
Poursuites, affaires judiciares, activisme judiciaire
Manifestations de rue/protestations
Dommages matériels/incendies criminels
Grèves
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Débordement des sites de stockage des déchets, Déforestatoin et perte de couverture végétale, Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux
Potentiel: Désertification/Sécheresse, Pollution ou diminution des eaux souterraines
Impacts sur la santéVisible: Violence liée aux impacts sru la santé (homicides, viols, etc...), Problèmes de santé liés à l'alcoolisme, la prostitution, Décès
Potentiel: Exposition à des risques complexes aux conséquences inconnues ou incertaines (radiations, etc...), Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide, Maladies et accidents professionnels, Maladies infectieuses, Autres maladies liées à des facteurs environnementaux
Impacts socio-économiquesVisible: Augmentation de la corruption/cooptation de différents acteurs, Déplacement, Perte des moyens de subsistence, Militarisation et augmentation de la présence policière, Problèmes sociaux (alcoolisme, prostitution, etc...), Impacts spécifiques sur les femmes, Violations des droits de l'homme
Potentiel: Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles
Résultats
Statut du ProjetArrêté
Résultats / réponses au conflit:Criminalisation des activistes
Meurtres
Démarcation des terres
Décision judiciaire (victoire pour la justice environnementale)
Ciblage violent des activistes
Application des régulations existantes
En 2010, il a été signalé que des producteurs de riz envahissants avaient quitté les terres démarquées autochtones de Raposa / Serra do Sol, à Roraima, la production de riz était revenue.
Développement d’alternatives:Pour accepter la reconnaissance du même territoire continue de la population autochtone Fo Reposa Serra do Sol et déplacez toute la population non autochtone hors de cette terre, ainsi que leurs pratiques non autochtones qui affectent leur mode de vie et leur environnement.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Pas sur
Expliquez brièvement:Même si le territoire ait finalement été reconnu, les impacts environnementaux et sociaux ont été trop forts et non compensés.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

Law 6001

Supreme Court Decision on December 10th, 2008 confirm the decree from 2005

Decree in 2005 recognizing Reposa Serra Do Sol as a single continous territory, implying it is an autonomous indigenous territory

Brazilian 1988 Constitution (art. 231) and previous Constitution:

Gold prospecting by a third party on indigenous lands is forbidden.

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

Amazzonia co yvy ore retama. Giulio Rizzo, 2006
[click to view]

Terra: Reforma agraria e direitos territoriais
[click to view]

Terras Indígenas e Unidades de Conservação - O desafio das sobreposições
[click to view]

La freccia e il fucile L'Amazzonia nelle mire della globalizzazione. Zaccaria Silvia, EMI, 2003

[1] CIR Denounces Military Maneuvers And Illegal Arrest in the Raposa/Serra do Sol Indigenous Land, Cimi, News Letters n°490, 2001
[click to view]

General Assembly of the Tuxaua, organized by the Indigenous Council of Roraima, 2002
[click to view]

Amazonia Um Brasil a parte. Edgard Santos, Taba Cultural, 2003

[6] Tuxauas General Assembly, 2002 (in italian)
[click to view]

[3] Illegal mining on the Raposa Serra do Sol indigenous land (RR), CETEM
[click to view]

Uiramutã village resists threats of the Army, Cimi, New letters n°503, 2002
[click to view]

[2] Formal Request to Initiate Early Warning and Urgent Action Procedures To Avoid Immediate and Irreparable Harm To the Indigenous Peoples of Raposa Serra Do Sol, Brazil, And Follow-Up on Brazil’s State Party Report, 22/06/2006
[click to view]

Sem fazendeiros, produção de arroz na Raposa/Serra do Sol retrocede a patamar de oito anos atrás, 05/05/2010
[click to view]

Povos indigenas no Brasil
[click to view]

Índios da Raposa Serra do Sol, Survival
[click to view]

Riconoscimento terre indigene – Raposa Serra do Sol, CDCA
[click to view]

[4] Direitos são garantidos para povos da Terra Indígena Raposa Serra do Sol, Maurício Hashizume, 25/10/2013
[click to view]

Projeto Calha Norte (in Portuguese)
[click to view]

[5] Não a PEC 215! Proposed change to Brazil’s constitution would leave indigenous peoples “in the hands of the multinational corporations”, C. Lang, 15/07/2015
[click to view]

Méta-informations
Collaborateur:Lucie Greyl and Camila Rolando Mazzuca
Dernière actualisation18/01/2016
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.