Dernière actualisation:
16-08-2020

Rétrécissement et restauration lente du lac Urmia, Iran

La rétrécissement du grand lac Urmia après le bâtiment du barrage et le pompage des eaux souterraines réduit l'afflux d'eau tournant le lac dans un immense désert de sel.



Description:

Situé en Iran, Urmia était le plus grand lac du Moyen-Orient et le 6ème plus grand lac d'eau salée du monde. Les niveaux d'eau du lac ont été en baisse depuis 1995. Selon les universitaires, il a diminué d'environ 44,3 cm chaque année de 1995 à 2009. La superficie du lac de 5 000 km carrés en 1997 a diminué à un dixième de celle à 500 pieds carrés. KM en 2013. En 2017, le lac Urmia avait rétréci à seulement 10% de sa taille initiale (1972) en raison de causes multiples. Les universitaires ont conclu que le rétrécissement du lac Umia est une anouille des interventions humaines plutôt que d'une anomalie météorologique. La sécheresse persistante (changement climatique) a contribué au rétrécissement, tandis que d'autres causes étaient des interventions humaines telles que la construction de barrages sur les 13 rivières nourrissant le lac, ou le pompage des eaux souterraines des zones adjacentes au corps d'eau. Des recherches ont démontré que la crise n'était pas principalement causée par le changement climatique, car le lac a survécu à de nombreuses sécheresses sévères dans le passé. La décharge de la rivière réduite est considérée comme la principale cause du rétrécissement du lac Umia. Au cours des trois dernières décennies, l'Iran s'est profilé comme le plus grand constructeur de barrages au monde.70 barrages a été construit sur les rivières alimentant le lac Urmia, détournant de l'eau de la rivière pour l'irrigation pour élargir l'industrie agricole iranienne, qui a connu une augmentation de la demande. Les zones irriguées dans le bassin d'Urmia étaient de 158 523 hectares en 1979, mais ont atteint près de trois fois et atteignaient 450 000 hectares d'ici 2011, fournies par les rivières de Zarrineh Rood, Mahabad et Shahr Chye, qui nourrit le lac. L'eau a également été transférée via un pipeline de la rivière de Zarrineh Rood en Tabriz. Ces infrastructures d'eau diminuent grandement l'eau coule sur le lac. De plus, plus de 24 000 puits ont été creusés illégalement par des villageois autour de la région nord-ouest, augmentant davantage la disparition du lac Urmia. La baisse des niveaux d'eau peut être attribuée également à la construction d'une chaussée de 15 km traversant le lac, construite en 2008. Ce remblai n'a qu'une petite ouverture de 1,2 km, qui divisait efficacement le lac des sous-bassins nord et sud et entravé la circulation naturelle de l'eau et des sédiments. En conséquence, les niveaux de salinité étaient 60% plus élevés dans le bassin du nord. La politique ethnique de dollars en Iran a compromis la population kurde autour du lac mais pas tant l'Azeri. $ Au cours des dernières années, le gouvernement iranien a pour objectif de restaurer la lac, principalement se concentrant sur l'augmentation de l'afflux du lac. La construction de barrages supplémentaires a été arrêtée et la consommation d'eau est de plus en plus régulée. Le lac est restauré via des transferts d'eau, par exemple à partir du petit zab (un affluent transfrontalier de la rivière Tigre). Bien que ce soit la seule option disponible pour restaurer le lac Urmia, de tels transferts d'eau produisent des effets secondaires nuisibles écologiques et socio-économiques. De nouvelles pratiques durables sont nécessaires pour restaurer le lac, en particulier la demande en eau devra se stabiliser dans tous les secteurs. À la suite du gouvernement iranien, des organisations internationales et des ONG, le lac Urmia a été restauré à 3 080 km carrés au début de 2020. Le PNUD a signalé en avril 2020 que par l'engagement des communautés locales, la région du lac Umia a vu une réduction de l'eau de 25%. et augmenter l'efficacité de l'irrigation de près de 42%.
et
et

Informations essentielles
Nom du conflit:Rétrécissement et restauration lente du lac Urmia, Iran
Pays:Iran
État ou province:Azerbaïdjan occidental
Localisation du conflict:Umia
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Gestion de l'Eau
Type de conflit: 2ème niveau:Droits d'accès à l'eau
Marchandises spécifiques:Eau
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

Le nombre de barrages dans le bassin du lac Umia reste incertain. Certaines sources indiquent l'existence de 48 barrages, d'autres signalent jusqu'à 70 barrages. Le PNUE prétend que, en 2012, il y avait plus de 200 nouveaux barrages et projets d'irrigation dans la phase de conception ou de construction du bassin de captage du lac Umia.

Voir plus
Superficie du projet:483 000
Type de populationRurale
Population affectée:6 millions de personnes vivent dans le bassin de la lac d'Urmia, dont 1 million d'agriculture est la principale source de revenus.
Début du conflit:01/08/2011
Fin du conflit:01/10/2011
Acteurs gouvernementaux pertinents:Département de l'environnement de l'Iran
ministère de l'Agriculture
Autorités régionales de l'eau de l'Azerbaïdjan occidental, de l'Azerbaïdjan oriental et des provinces du Kurdistan
Département régional de l'environnement de l'Azerbaïdjan occidental, de l'Azerbaïdjan oriental et des provinces du Kurdistan
Programme d'Urmia Lake Restauration
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Hamiarane Zist Sabz Hamyaraneh: Cette ONG a été active depuis 2003 dans le bassin du lac Urmia. L'organisation a mené de nombreuses activités de sensibilisation sur la situation du lac, dans la région d'Urmie, en particulier des écoles. L'ONG a également investi dans la construction de relations avec les agriculteurs et les communautés locales.

ROF Tegarane Tabiat: Cette ONG s'est concentrée sur la sensibilisation à l'environnement, principalement des pratiques de récolte de l'eau et une utilisation responsable de l'eau.

Sabz Andishan: Une autre ONG axée sur la sensibilisation à la crise environnementale dans la région et collecte des données sur le lac Urmia.
Conflit et Mobilisation
IntensitéBASSE (un peu d'organisation au niveau local)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Communautés autochtones ou traditionnelles
Voisins/Citoyens/communautés
Minorité ethnique kurde sans impuissance par rapport à l'Azeri.
Formes de mobilisation:Développement de propositions alternatives
Manifestations de rue/protestations
Les manifestations ont eu lieu dans les rues de Tabriz et d'Urmia en septembre et août 2011 (droit de protester publiquement en Iran est absent,)
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Désertification/Sécheresse, Insécurité alimentaire (dommages aux cultures), Perte de paysage/dégradation esthétique, Érosion, Pollution ou diminution des eaux souterraines, Perturbation à grande échelle des systèmes hydrauliques et géologiques, Réduction de la connectivité écologique / hydraulique
Autres impacts environnementauxWND Wrostion. Salinisation.
Impacts sur la santéVisible: Autres maladies liées à des facteurs environnementaux, Autres impacts sur la santé
Autres impacts sur la santéLes eaux reculées du lac Urmia ont entraîné le séchage des zones humides du rivage. La poussière et le sel de cette zone sont transportés pendant les tempêtes éoliennes et provoquent des préjudice pour entourer la végétation et la faune, affectant la visibilité et les préoccupations de la santé publique des résidents.
Impacts socio-économiquesVisible: Perte des moyens de subsistence, Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu
Résultats
Statut du ProjetArrêté
Résultats / réponses au conflit:Améliorations environnementales, réhabilitation/remise en état du lieu
Migration/déplacement
Renforcement de la participation
Solutions techniques afin d'améliorer l'approvisionnement / la qualité / la distribution des ressources
Développement d’alternatives:Ces dernières années, le gouvernement iranien a pour objectif de restaurer le lac, principalement axé sur l'augmentation de l'entrée du lac. La construction de barrages supplémentaires a été arrêtée et la consommation d'eau est de plus en plus régulée. Le lac est restauré via des transferts d'eau, par exemple à partir du petit zab (un affluent transfrontalier de la rivière Tigre). Bien que ce soit la seule option disponible pour restaurer le lac Urmia, de tels transferts d'eau produisent des effets secondaires nuisibles écologiques et socio-économiques. De nouvelles pratiques durables sont nécessaires pour restaurer le lac, en particulier la demande en eau devra se stabiliser dans tous les secteurs. À la suite du gouvernement iranien, des organisations internationales et des ONG, le lac Urmia a été restauré à 3 080 km carrés au début de 2020. Le PNUD a signalé en avril 2020 que par l'engagement avec les communautés locales, la zone du lac Umia a vu une réduction de l'eau de l'eau de 25 % et augmentation de l'efficacité de l'irrigation de près de 42%.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Pas sur
Expliquez brièvement:En juillet 2014, le président iranien Hassan Rouhani a approuvé ses plans pour un programme de 14 milliards de dollars (plus de 500 millions de dollars) au cours de la première année d'un plan de recouvrement de restauration du lac et de la réglementation de la consommation d'eau. Plus tôt en mars 2014, le Département de l'environnement de l'Iran et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont commencé à travailler sur la restauration du lac Urmia de 1,3 milliard de dollars.
En 2016, le programme de restauration de l'Urmia Lake (ULRR) s'est inscrit à un projet financé par le Gouvernement japonais intitulé «Un programme intégré pour la gestion des ressources en eau durable dans le bassin du lac Umia», qui visait à réformer la gestion du bassin du lac Umia et à fournir moyens de subsistance pour la population locale.
Sources et documentation
Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

Effect of Dam Construction on Lake Urmia: Time Series Analysis of Water Level via ARIMA
[click to view]

Environmental crisis in Lake Urmia, Iran: a systematic review of causes, negative consequences and possible solutions
[click to view]

"Hydro-social transformations in the Lake Urmia basin, Iran", Maja Zenko. Doctoral thesis, ICTA UAB 2020. Maja Ženko's research topics include the socio-natural interactions and in particular the social impacts that the contested alterations of water flows have on the disadvantaged water users. Drawing on the political ecology approach, she is also interested in the sources and manifestations of differential vulnerability of minorities to environmental hazards. Her research was carried out in the Lake Urmia basin in Iran.

1) Ženko M., Menga F. "Linking Water Scarcity to Mental Health: Hydro–Social Interruptions in the Lake Urmia Basin, Iran". Water. 2019, vol. 11, num. 5

2) Ženko M., Uležić S. "The unequal vulnerability of Kurdish and Azeri minorities in the case of the degradation of Lake Urmia, Iran". Journal of Political Ecology. 2019, vol. 26, num. 1

Lake Urmia: how Iran’s most famous lake is disappearing
[click to view]

Jalal Shamsazaran, Urmia Lake, located in the northwestern Iran was the second largest salt lake in the world and the largest in the Middle East. The lake was protected as a national park by Iranian Department of Environment and it was one of the most famous international wetlands registered in The Ramsar Convention in 1971. Urmia Lake was registered in the list of 50 Biosphere Reserves in the program run by UNESCO’s Man and the Biosphere Program.
[click to view]

UN Environment: Lake Urmia, Signs of Recovery
[click to view]

Conservation of Iranian Wetlands Project - Phase II (Scale-up)
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

Lake Urmia Time Lapse
[click to view]

Méta-informations
Collaborateur:Toon Bijnens
Dernière actualisation16/08/2020
ID du conflit:4932
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.