Dernière actualisation:
06-05-2014

Conflit KCD Soc-Fin, Cambodge


Description:

En décembre 2008, des centaines de villageois de Bunong ethniques ont protesté contre la société qui avait commencé à nettoyer la forêt et les champs près du village.

Les villageois ont incendié des véhicules appartenant à la la société. Les gens étaient en colère parce que la clairière des terres de l'entreprise a perturbé leurs activités agricoles, car les fermes familiales et les cultures ont été détruites pour faire de la place pour la pépinière en caoutchouc. Le terrain, 2700 ha, a été accordé par le gouvernement en 2007. Selon les villageois, la société leur a offert trois options: déplacer les familles sur d'autres terres agricoles de la même taille; verser une compensation aux familles qui accepteraient de quitter leurs terres; Laissez-les rester sur leur terre s'ils produisent du caoutchouc et qu'ils obtiendront une part du profit de l'entreprise. Mais à ce moment-là, ces solutions ne semblaient pas juste aux villageois qui ont simplement demandé à récupérer leurs terres. Quelques jours après la manifestation, une réunion a été organisée, à laquelle ont assisté des représentants de l'entreprise, des villageois, des autorités locales et provinciales et des ONG. Là, 1030 familles de sept villages (la majorité d'entre eux Bunong) ont déclaré que les terres leur appartenaient, car elles l'utilisent pour leurs activités agricoles en rotation depuis des décennies, et elles ont une propriété légale selon la loi foncière, qui protège les autochtones droits de propriété communs. La réunion a échoué, car les villageois ont accusé les autorités d'être biaisé en faveur de l'entreprise. Selon les autorités, les villageois bénéficieront de l'entreprise, obtenant de nouveaux emplois, hôpitaux, écoles et maisons pour les travailleurs en caoutchouc. Mais les villageois ne sont pas d'accord et ont plutôt affirmé que si quelqu'un voulait améliorer le niveau de vie des gens, ils devraient venir discuter avec les gens d'abord, pas seulement envoyer de l'équipement et commencer à nettoyer les terres. Maintenant, la tension a chuté et la division interne est apparue. Certains villageois ont vendu leur terrain (entre 200 et 300 USD par ha, ce qui est très bas) tandis que la société a invité l'élite locale à un repas lavé avec beaucoup de bière et a offert un énorme spectacle aux villageois pendant les festivités qui comprenaient les plus célèbres Comics de la scène cambodgienne, des filles d'escorte et des feux d'artifice.

Informations essentielles
Nom du conflit:Conflit KCD Soc-Fin, Cambodge
Pays:Cambodge
État ou province:Mondulkiri
Localisation du conflict:Village de Bousra
Précision de l'emplacementMOYENNE (Niveau régional)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits relatifs à la Terre et à la Biomasse (Fôrets, Agriculture, Zones de Pêche, Gestion du Bétail)
Type de conflit: 2ème niveau:Conflits relatifs à des plantations (Inc. Pulp
Conflits liés à l'acquisition de terres
Marchandises spécifiques:Caoutchouc
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

Selon WRM (2009):

Voir plus
Superficie du projet:6 978
Type de populationRurale
Population affectée:Environ 1000 familles
Début du conflit:2007
Fin du conflit:2009
Nom des entreprises privées ou publiques:Khaou Chuly Development from Cambodia
Socfin from Luxembourg
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Rien
Conflit et Mobilisation
IntensitéHAUTE (généralisée, mobilisation de masse, violence, arrestations, etc...)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Communautés autochtones ou traditionnelles
Bunong ethnique
Formes de mobilisation:Manifestations de rue/protestations
Dommages matériels/incendies criminels
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxPotentiel: Déforestatoin et perte de couverture végétale
Impacts socio-économiquesVisible: Perte des moyens de subsistence, Spoliation des terres, Violations des droits de l'homme
Potentiel: Problèmes sociaux (alcoolisme, prostitution, etc...)
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Compensation
Développement d’alternatives:Fidh exhorte donc le gouvernement royal du Cambodge à: - appliquer un moratoire immédiat sur tous les ELC; et entreprendre un examen contractuel de la conformité de toutes les concessions, suspendre ceux qui fonctionnent illégalement jusqu'à la pleine conformité au droit national et international; - Faciliter l'enregistrement rapide des communautés autochtones et garantir une application efficace et de bonne foi des mesures de protection provisoire lorsque l'enregistrement en tant qu'entités juridiques ou titling collective n'est pas sécurisée; 8 / Cambodge - Terre autorisée pour les droits en caoutchouc bulldozer - FIDH - Assurer une consultation et une participation adéquates et significatives des communautés touchées par les ECL, notamment pour demander le consentement libre, antérieur et éclairé; - établir un mécanisme de surveillance indépendant sur l'agro-industrie à grande échelle pour garantir le respect des normes des droits de l'homme et de l'agro-investissement responsable (impliquant des représentants de la société civile); - Garantie en toutes circonstances l'intégrité physique et psychologique des défenseurs des droits de l'homme au Cambodge, y compris les défenseurs des droits fonciers. FIDH appelle SOCFIN-KCD à: - suspendre toutes les opérations de l'entreprise jusqu'à ce que tous les litiges actuels soient résolus; - mettre en œuvre des recommandations de l'ESIA 2010, y compris des mesures pour protéger les traditions du Bunong et pour assurer la durabilité de leurs moyens de subsistance; - Examiner la rémunération fournie pour garantir le respect des normes internationales, y compris la rémunération des dommages moraux. FIDH appelle également le Luxembourg et d'autres États d'origine européens impliqués: - adopter des mesures juridiques et politiques pour garantir que les acteurs privés légalement enregistrés en vertu de leur juridiction peuvent être tenus responsables des violations des droits de l'homme à l'étranger et que les victimes ont accès à des recours efficaces; - Exiger que les émetteurs cotés à la Bourse du Luxembourg divulguent les impacts sociaux et environnementaux de leurs activités (y compris ceux de leurs filiales). [1]
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:La société a essentiellement gagné et a pu poursuivre ses opérations.
Sources et documentation
Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

WRM Bulletin N°142 (May 2009)
[click to view]

[1] Cambodia - Land Cleared for Rubber Rights Bulldozed – FIDH
[click to view]

Méta-informations
Collaborateur:J.-F. Gerber
Dernière actualisation06/05/2014
ID du conflit:1221
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.