Dernière actualisation:
29-05-2018

Zone de conservation de la réserve naturelle de Tanintharyi financé par les développeurs de gazoducs, Myanmar

La zone de conservation prétend compenser les impacts de trois pipelines de gaz, à l'exclusion des pratiques autochtones et à ne pas respecter les droits des personnes à retourner dans leur pays d'origine.



Description:

La réserve naturelle de Tanintharyi (TNR) a été parmi les premières zones protégées dans la région de Tanintharyi. Créée en 2005 dans les cantons de Yebyu et Dawei, la zone de conservation couvre environ 170 000 ha [1]. Le projet est financé par les grandes sociétés de gaz qui exécutent trois pipelines dans la région et l'objectif principal est de compenser certains impacts sur la biodiversité causés par les pipelines et les installations de soutien. En ce qui concerne cet objectif, le projet de conservation est proposé de continuer pour la durée de vie des pipelines, au moins jusqu'en 2028 (voir les détails du projet ci-dessous).

Bien que le TNR soit actuellement la seule zone protégée terrestre de Tanintharyi, des plans sont en cours pour étendre massivement les zones de conservation de la région [1]. Bien qu'il ait été promu comme un projet de conservation réussi par le gouvernement du Myanmar et la Wildlife Conservation Society [voir 2 et 6], un nouveau rapport, publié en 2018 par une alliance de sept groupes de la société civile, soutient que la zone protégée a une «histoire troublante de violations des droits de l'homme »[Rapport de la conservation Alliance de Tanawthari (CAT), voir 1, page 12. Voir aussi conflit connexe, champ de gaz Yadana et pipeline, Myanmar).

Depuis des générations, les forêts situées dans la réserve naturelle ont fourni de nombreuses ressources de subsistance pour les communautés Karen, Dawei et Mon. Dans le passé, ils vivaient dans des colonies dispersées dans la région et pratiquaient la culture changeante - une pratique d'utilisation des terres reconnue pour ses effets positifs importants sur la biodiversité [3]. La région a également accueilli les vergers de noix de bétel et de fruits des villageois et la forêt leur a fourni de la nourriture, des médicaments, de l'eau et un abri [1, voir aussi 4].

Pendant la guerre civile, la plupart des villageois ont été contraints de déménager dans des zones de règlement contrôlées et beaucoup de ceux qui ont refusé de le faire devaient fuir vers la frontière en Thaïlande. La guerre civile et les mesures militaires pour établir des hameaux contrôlés ont laissé de nombreuses zones temporairement libérées, qui ont ensuite été prises pour établir le TNR. Cependant, la terre n'était «ni vierge ni vacante», dit le rapport «mais le pays des PDI et réfugiés qui reviendraient bientôt pour récupérer leurs maisons et leurs terres agricoles» [1].

Il n'y a pas eu de consultation préalable et de consentement des communautés locales et les droits internationalement reconnus des personnes déplacées en interne (PDI) de retourner en toute sécurité et volontairement dans leur pays d'origine n'ont pas été respectées, indique le rapport [1]. Au lieu de considérer les droits des PDI et la biodiversité soutenue par les pratiques indigènes [voir par exemple 3, 5], bon nombre de leurs activités de moyens de subsistance traditionnelles ont ensuite été considérées comme «les principales menaces pour [les] cibles de conservation» [2, page 20]. Beaucoup de ceux qui reviennent actuellement à la suite de l'accord de cessez-le-feu de 2012 ne sont pas en mesure de se réinstaller mais dépossédés de leurs ressources de subsistance traditionnelles et de leur environnement culturel [1].

Les groupes Cat Alliance of Civil Society affirment que «la réserve naturelle de Tanintharyi a légalisé l'exclusion forcée de Karen de leurs terres coutumières sous le couvert de la conservation». Compte tenu des plans pour étendre massivement les zones protégées dans la région de Tanintharyi, les groupes rappellent que «les nouvelles zones protégées dans la région ne doivent pas répéter cette même violation des droits de l'homme» [1, page 13]. Au lieu de la planification de la conservation descendante, des approches menées par et centrées sur des peuples autochtones sont nécessaires.

Informations essentielles
Nom du conflit:Zone de conservation de la réserve naturelle de Tanintharyi financé par les développeurs de gazoducs, Myanmar
Pays:Birmanie
État ou province:Tanintharyi
Localisation du conflict:Canton de Yebyu et Dawei
Précision de l'emplacementÉLEVÉE (Niveau local)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits relatifs à la Conservation de la biodiversité
Type de conflit: 2ème niveau:Réseaux d'infrastructures de transports
Création de réserves/parcs nationaux
Conflits liés à l'acquisition de terres
Marchandises spécifiques:Terre
Services écosystémiques
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

La réserve naturelle de Tanintharyi (TNR) est un projet de partenariat public-privé développé par le département forestier du Myanmar et plusieurs sociétés privées qui ont construit des pipelines dans la région de la réserve naturelle. La zone de conservation a été créée par une notification ministérielle le 30 mars 2005 et couvre environ 420 000 acres (environ 170 000 ha). Le soutien technique a été fourni par la Wildlife Conservation Society (WCS) et la société «The Biodiversity Consultancy» a été contractée pour documenter et revoir le projet [voir 2]. Le Département des forêts a l'entière responsabilité de mettre en œuvre les plans de travail établis pour chaque phase. Le modèle de partenariat est basé sur un contrat volontaire entre les partenaires et a été développé indépendamment de tout cadre juridique clair [voir 2].

Voir plus
Superficie du projet:170 000 ha
Niveau d'investissement:4 200 000 (phase 1,2,3)
Type de populationRurale
Population affectée:inconnue
Début du conflit:30/03/2005
Nom des entreprises privées ou publiques:Total SA from France
Chevron Polska Energy Resources Sp. z o.o. from United States of America
Petroleum Authority of Thailand Exploration & Production (PTTEP) from Thailand
Motamma Gas Transportation Company (MGTC) (MGTC) from Myanmar - funding
Taninthayi Pipeline Company (TPC) (TPC) from Myanmar - funding
Myanma Oil and Gas Enterprise (MOGE) (MOGE) from Myanmar
PETRONAS from Malaysia
JX Nippon Oil & Gas Exploration Corp from Japan
Andaman Transportation Limited (ATL) (ATL) from Myanmar - funding
The Biodiversity Consultancy from United Kingdom - independent consultant for project review
Acteurs gouvernementaux pertinents:Division de la nature, de la faune et de la conservation (NWCD), qui est une division du département forestier. Le Département des forêts fait partie du ministère des Ressources naturelles et de la conservation de l'environnement (Monrec) Ministère de l'Énergie et d'autres
Institutions Internationales et FinancièresWildlife Conservation Society (WCS) from United States of America
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:Alliance de conservation de Tanawthari (CAT), Une alliance de sept groupes de la société civile: Tenasserim River & Indigenous People Networks (Trip Net) Communauté Sustainable Sailihood and Development (CSLD) Tarkapaw Youth Group (TKP) Light (CL) Southern Youth (SY) Karen Environmental and Social Action Network (Kesan) Tanintharyi Friends (TF) et autres
Conflit et Mobilisation
IntensitéMOYENNE (manifestations de rue, mobilisation visible)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Communautés autochtones ou traditionnelles
Organisations locales pour la justice environnementale
Paysans sans terres
Voisins/Citoyens/communautés
Groupes racialement/ethniquement disciminés
Scientifiques/profesionnels locaux
Groupes religieux
Karen, Dawei et Mond Communautés ethniques
Formes de mobilisation:Recherche participative au niveau communautaire (études épidémiologiques populaires, etc...)
Rédaction de rapports alternatifs/Création de savoirs alternatifs
Développement d'un réseau/action collective
Développement de propositions alternatives
Engagement d'ONG nationales et internationales
Campagnes publiques
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Insécurité alimentaire (dommages aux cultures)
Potentiel: Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Autres impacts environnementaux
Autres impacts environnementauxPerte potentielle de la biodiversité due à la perte de pratiques indigènes d'utilisation des terres pertinentes pour la biodiversité (voir 3,5)
Impacts sur la santéVisible: Problèmes mentaux incluant le stresse, la dépression et le suicide
Potentiel: Malnutrition
Impacts socio-économiquesVisible: Déplacement, Perte des moyens de subsistence, Perte du savoir/pratiques/cultures traditionnels.lles, Militarisation et augmentation de la présence policière, Spoliation des terres, Perte du paysage/sentiment d'appartenance au lieu
Potentiel: Violations des droits de l'homme, Augmentation de la violence et des crimes
Résultats
Statut du ProjetOpérationnel
Résultats / réponses au conflit:Migration/déplacement
Renforcement de la participation
Développement d’alternatives:Au lieu du modèle de conservation centralisé actuel qui ne protège pas les droits des autochtones, les groupes appellent à des alternatives de conservation dirigées par des communautés autochtones elles-mêmes: «Une zone de conservation de la communauté autochtone à Kamoethway et des plans pour établir le parc de la paix de Salween sont des exemples de ce modèle alternatif qui favorise une approche centrée sur la conservation des personnes, soutenant les populations locales et les institutions pour renforcer les méthodes traditionnelles de protection des forêts. Ce modèle ascendante de conservation dirigée par la communauté se révèle extrêmement efficace à la fois dans Tanintharyi et dans d'autres parties du globe, signalant un changement de paradigme important pour la conservation. Dans ce modèle, les communautés autochtones peuvent être reconnues comme les propriétaires, les gestionnaires et les protecteurs des ressources avec des résultats positifs pour les droits de l'homme et la conservation de la biodiversité »[1, page 6].
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Non
Expliquez brièvement:La zone de conservation a été créée à l'exclusion et à la dépossession des communautés coutumières et autochtones, ainsi que des personnes déplacées en interne.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

2012 Vacant, Fallow and Virgin Lands Management Law
[click to view]

The Pinheiro Principles - Housing and property restitution in the context of the return of refugees and internally displaced persons
[click to view]

2012 Environmental Conservation Law
[click to view]

2015 Environmental Impact Assessment (EIA) Procedure
[click to view]

1992 Forest Law
[click to view]

1994 Protection of Wildlife and Conservation Natural Areas Law
[click to view]

Références - de livres publiés, articles académiques, films ou documentaires publiés

[1] Conservation Alliance of Tanawthari (2018) "Our Forest, Our Life: Protected Areas in Tanintharyi Region Must Respect the Rights of Indigenous Peoples".

[2] Pollard, E. H. B., Soe Win Hlaing& Pilgrim, J. D. (2014) Review of the Taninthayi Nature Reserve Project as a conservation model in Myanmar. Unpublished report of The Biodiversity Consultancy, Cambridge, England.
[click to view]

[3] Padoch, C., & Pinedo-Vasquez, M. (2010). Saving Slash-and-Burn to Save Biodiversity. Biotropica, 42(5), 550–552.
[click to view]

[5] Eduardo Brondizio, François-Michel Le Tourneau. (2016). Environmental governance for all. Science, American Association for the Advancement of Science, 352 (6291), pp.1272-1273
[click to view]

Istituto Oikos and BANCA (2011) Myanmar Protected Areas: Context, Current Status and Challenges
[click to view]

[4] Mongabay article by Katie Arnold, 23 September 2016 "‘We are revolutionaries’: Villagers fight to protect Myanmar’s forests" (accessed online 23.05.2018).
[click to view]

[6] Government webpage, Tanintharyi Nature Reserve. (accessed online 22.05.2018)
[click to view]

Wikipedia on the Tanintharyi Nature Reserve
[click to view]

Méta-informations
Dernière actualisation29/05/2018
ID du conflit:3465
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.